19

1 Alors Job prit la parole et dit:

2 Jusques à quand affligerez-vous mon âme, et m`accablerez-vous de vos discours?

3 Voilà dix fois que vous m`insultez, que vous m`outragez sans pudeur.

4 Quand même j`aurais failli, c`est avec moi que demeure ma faute.

5 Mais vous, qui vous élevez contre moi, qui invoquez mon opprobre pour me convaincre,

6 sachez enfin que c`est Dieu qui m`opprime, et qui m`enveloppe de son filet.

7 Voici que je crie à la violence, et nul ne me répond! J`en appelle, et point de justice!

8 Il m`a barré le chemin, et je ne puis passer: il a répandu les ténèbres sur mes sentiers.

9 Il m`a dépouillé de ma gloire, il a enlevé la couronne de ma tête.

10 Il m`a sapé tout à l`entour, et je tombe; il a déraciné, comme un arbre, mon espérance.

11 Sa colère s`est allumée contre moi; il m`a traité comme ses ennemis.

12 Ses bataillons sont venus ensemble, ils se sont frayés un chemin jusqu`à moi, ils font le siège de ma tente.

13 Il a éloigné de moi mes frères; mes amis se sont détournés de moi.

14 Mes proches m`ont abandonné, mes intimes m`ont oublié.

15 Les hôtes de ma maison et mes servantes me traitent comme un étranger; je suis un inconnu à leurs yeux.

16 J`appelle mon serviteur, et il ne me répond pas, je suis réduit à le supplier de ma bouche.

17 Ma femme a horreur de mon haleine, je demande grâce aux fils de mon sein.

18 Les enfants eux-même me méprisent; si je me lève, ils me raillent.

19 Tous ceux qui étaient mes confidents m`ont en horreur, ceux que j`aimais se tournent contre moi.

20 Mes os sont attachés à ma peau et à ma chair, je me suis échappé avec la peau de mes dents.

21 Ayez pitié, ayez pitié de moi, vous du moins, mes amis, car la main de Dieu m`a frappé!

22 Pourquoi me poursuivez-vous, comme Dieu me poursuit? Pourquoi êtes-vous insatiables de ma chair?

23 Oh! Qui me donnera que mes paroles soient écrites! Qui me donnera qu`elles soient consignées dans un livre,

24 qu`avec un burin de fer et du plomb, elles soient pour toujours gravées dans le roc!

25 Je sais que mon vengeur est vivant, et qu`il se lèvera le dernier sur la poussière.

26 Alors de ce squelette, revêtu de sa peau, de ma chair je verrai Dieu.

27 Moi-même je le verrai; mes yeux le verront, et non un autre; mes reins se consument d`attente au-dedans de moi.

28 Vous direz alors: " Pourquoi le poursuivions-nous? " et la justice de ma cause sera reconnue.

29 Ce jour-là, craignez pour vous le glaive: terribles sont les vengeances du glaive! Et vous saurez qu`il y a une justice.