2 Crônicas 16

1 La trente-sixième année du règne d'Asa, Basha, roi d'Israël, marcha contre Juda; il fortifia Rama pour bloquer les communications d'Asa, roi de Juda.

2 Alors Asa puisa de l'or et de l'argent dans les trésors du Temple de Yahvé et du palais royal pour en faire l'envoi à Ben-Hadad, le roi d'Aram, qui résidait à Damas, avec ce message:

3 "Alliance entre moi et toi, entre mon père et ton père! Je t'envoie de l'argent et de l'or; va, romps ton alliance avec Basha, roi d'Israël, pour qu'il s'éloigne de moi!"

4 Ben-Hadad exauça le roi Asa et envoya ses chefs d'armée contre les villes d'Israël; il conquit Iyyôn, Dan, Abel-Mayim et tous les entrepôts des villes de Nephtali.

5 Quand Basha l'apprit, il arrêta les travaux de Rama et fit cesser l'ouvrage.

6 Alors le roi Asa amena tout Juda; on enleva les pierres et le bois avec lesquels Basha fortifiait Rama, et on s'en servit pour fortifier Géba et Miçpa.

7 C'est alors que Hanani le voyant vint trouver Asa, roi de Juda. Il lui dit: "Parce que tu t'es appuyé sur le roi d'Aram et non sur Yahvé ton Dieu, les forces du roi d'Aram échapperont à tes mains.

8 Kushites et Libyens ne formaient-ils pas une armée nombreuse avec une grande multitude de chars et de chevaux? Or n'ont-ils pas été livrés entre tes mains parce que tu t'étais appuyé sur Yahvé?

9 Puisque Yahvé parcourt des yeux toute la terre pour affermir ceux dont le coeur est tout entier tourné vers lui, tu as cette fois-ci agi en insensé et tu auras désormais la guerre."

10 S'emportant contre le voyant, Asa le mit aux ceps en prison, car cela l'avait irrité; il prit en ce temps-là de dures mesures contre une partie du peuple.

11 L'histoire d'Asa, du début à la fin, est écrite au livre des Rois de Juda et d'Israël.

12 Asa eut les pieds malades, d'une maladie très grave dans la trente-neuvième année de son règne; même alors, il n'eut pas recours dans sa maladie à Yahvé mais aux médecins.

13 Asa se coucha avec ses pères et mourut dans la quarante et unième année de son règne.

14 On l'enterra dans le tombeau qu'il s'était fait creuser dans la Cité de David. On l'étendit sur un lit tout rempli d'aromates, d'essences et d'onguents préparés; l'on fit pour lui un feu tout à fait grandiose.