Cânticos 6

1 Où est parti ton bien-aimé, ô la plus belle des femmes? Où s'est tourné ton bien-aimé, que nous le cherchions avec toi?

2 Mon bien-aimé est descendu à son jardin, aux parterres embaumés, pour paître son troupeau dans les jardins, et pour cueillir des lis.

3 Je suis à mon bien-aimé, et mon bien-aimé est à moi! Il paît son troupeau parmi les lis.

4 Tu es belle, mon amie, comme Tirça, charmante comme Jérusalem, redoutable comme des bataillons.

5 Détourne de moi tes regards, car ils m'assaillent! Tes cheveux sont un troupeau de chèvres, ondulant sur les pentes du Galaad.

6 Tes dents sont un troupeau de brebis, qui remontent du bain. Chacune a sa jumelle et nulle n'en est privée.

7 Tes joues sont des moitiés de grenade derrière ton voile.

8 Il y a 60 reines et 80 concubines! (et des jeunes filles sans nombre.)

9 Unique est ma colombe, ma parfaite. Elle est l'unique de sa mère, la préférée de celle qui l'enfanta. Les jeunes femmes l'ont vue et glorifiée, reines et concubines l'ont célébrée:

10 "Qui est celle-ci qui surgit comme l'aurore, belle comme la lune, resplendissante comme le soleil, redoutable comme des bataillons?"

11 Au jardin des noyers je suis descendu, pour voir les jeunes pousses de la vallée, pour voir si la vigne bourgeonne, si les grenadiers fleurissent.

12 Je ne sais, mais mon désir m'a jeté sur les chars d'Amminadîb!