Eclesiastes 1

1 Paroles de Qohélet, fils de David, roi à Jérusalem.

2 Vanité des vanités, dit Qohélet; vanité des vanités, tout est vanité.

3 Quel profit trouve l'homme à toute la peine qu'il prend sous le soleil?

4 Un âge va, un âge vient, mais la terre tient toujours.

5 Le soleil se lève, le soleil se couche, il se hâte vers son lieu et c'est là qu'il se lève.

6 Le vent part au midi, tourne au nord, il tourne, tourne et va, et sur son parcours retourne le vent.

7 Tous les fleuves coulent vers la mer et la mer n'est pas remplie. Vers l'endroit où coulent les fleuves, c'est par là qu'ils continueront de couler.

8 Toute parole est lassante! Personne ne peut dire que l'oeil n'est pas rassasié de voir, et l'oreille saturée par ce qu'elle a entendu.

9 Ce qui fut, cela sera, ce qui s'est fait se refera, et il n'y a rien de nouveau sous le soleil!

10 Qu'il y ait quelque chose dont on dise: "Tiens, voilà du nouveau", cela fut dans les siècles qui nous ont précédés.

11 Il n'y a pas de souvenir d'autrefois, et même pour ceux des temps futurs: il n'y aura d'eux aucun souvenir auprès de ceux qui les suivront.

12 Moi, Qohélet, j'ai été roi d'Israël à Jérusalem.

13 J'ai mis tout mon coeur à rechercher et à explorer par la sagesse tout ce qui se fait sous le ciel. C'est une mauvaise besogne que Dieu a donnée aux enfants des hommes pour qu'ils s'y emploient.

14 J'ai regardé toutes les oeuvres qui se font sous le soleil: Eh bien, tout est vanité et poursuite de vent!

15 Ce qui est courbé ne peut être redressé, ce qui manque ne peut être compté.

16 Je me suis dit à moi-même: Voici que j'ai amassé et accumulé la sagesse plus que quiconque avant moi à Jérusalem, et, en moi-même, j'ai pénétré toute sorte de sagesse et de savoir.

17 J'ai mis tout mon coeur à comprendre la sagesse et le savoir, la sottise et la folie, et j'ai compris que tout cela aussi est recherche de vent.

18 Beaucoup de sagesse, beaucoup de chagrin; plus de savoir, plus de douleur.