Efésios 5

1 Oui, cherchez à imiter Dieu, comme des enfants bien-aimés,

2 et suivez la voie de l'amour, à l'exemple du Christ qui vous a aimés et s'est livré pour nous, s'offrant à Dieu en sacrifice d'agréable odeur.

3 Quant à la fornication, à l'impureté sous toutes ses formes, ou encore à la cupidité, que leurs noms ne soient même pas prononcés parmi vous: c'est ce qui sied à des saints.

4 De même pour les grossièretés, les inepties, les facéties: tout cela ne convient guère; faites entendre plutôt des actions de grâces.

5 Car, sachez-le bien, ni le fornicateur, ni le débauché, ni le cupide - qui est un idolâtre - n'ont droit à l'héritage dans le Royaume du Christ et de Dieu.

6 Que nul ne vous abuse par de vaines raisons: ce sont bien de tels désordres qui attirent la colère de Dieu sur ceux qui lui résistent.

7 N'ayez donc rien de commun avec eux.

8 Jadis vous étiez ténèbres, mais à présent vous êtes lumière dans le Seigneur; conduisez-vous en enfants de lumière;

9 car le fruit de la lumière consiste en toute bonté, justice et vérité.

10 Discernez ce qui plaît au Seigneur,

11 et ne prenez aucune part aux oeuvres stériles des ténèbres; dénoncez-les plutôt.

12 Certes, ce que ces gens-là font en cachette, on a honte même de le dire;

13 mais quand tout cela est dénoncé, c'est dans la lumière qu'on le voit apparaître;

14 tout ce qui apparaît, en effet, est lumière. C'est pourquoi l'on dit: Eveille-toi, toi qui dors, lève-toi d'entre les morts, et sur toi luira le Christ.

15 Ainsi prenez bien garde à votre conduite; qu'elle soit celle non d'insensés mais de sages,

16 qui tirent bon parti de la période présente; car nos temps sont mauvais;

17 ne vous montrez donc pas inconsidérés, mais sachez voir quelle est la volonté du Seigneur.

18 Ne vous enivrez pas de vin: on n'y trouve que libertinage; mais cherchez dans l'Esprit votre plénitude.

19 Récitez entre vous des Ephésiens Psaumes, des hymnes et des cantiques inspirés; chantez et célébrez le Seigneur de tout votre coeur.

20 En tout temps et à tout propos, rendez grâces à Dieu le Père, au nom de notre Seigneur Jésus Christ.

21 Soyez soumis les uns aux autres dans la crainte du Christ.

22 Que les femmes le soient à leurs maris comme au Seigneur:

23 en effet, le mari est chef de sa femme, comme le Christ est chef de l'Eglise, lui le sauveur du Corps;

24 or l'Eglise se soumet au Christ; les femmes doivent donc, et de la même manière, se soumettre en tout à leurs maris.

25 Maris, aimez vos femmes comme le Christ a aimé l'Eglise: il s'est livré pour elle,

26 afin de la sanctifier en la purifiant par le bain d'eau qu'une parole accompagne;

27 car il voulait se la présenter à lui-même toute resplendissante, sans tache ni ride ni rien de tel, mais sainte et immaculée.

28 De la même façon les maris doivent aimer leurs femmes comme leurs propres corps. Aimer sa femme, c'est s'aimer soi-même.

29 Car nul n'a jamais haï sa propre chair; on la nourrit au contraire et on en prend bien soin. C'est justement ce que le Christ fait pour l'Eglise:

30 ne sommes-nous pas les membres de son Corps?

31 Voici donc que l'homme quittera son père et sa mère pour s'attacher à sa femme, et les deux ne feront qu'une seule chair:

32 ce mystère est de grande portée; je veux dire qu'il s'applique au Christ et à l'Eglise.

33 Bref, en ce qui vous concerne, que chacun aime sa femme comme soi-même, et que la femme révère son mari.