Isaías 15

1 Oracle sur Moab. Parce qu'une nuit elle a été dévastée, Ar-Moab s'est tue; parce qu'une nuit elle a été dévastée, Qir-Moab s'est tue.

2 Elle est montée, la fille de Dibôn, sur les hauts lieux pour pleurer. Sur le Nebo et à Médba, Moab se lamente, toutes les têtes sont rasées, toute barbe coupée.

3 Dans ses rues on ceint le sac; sur ses toits et sur ses places, tout le monde se lamente et fond en larmes.

4 Heshbôn et Eléalé ont crié, jusqu'à Yahaç leur voix s'est fait entendre. C'est pourquoi les guerriers de Moab frémissent, son âme frémit en l'entendant.

5 Son coeur crie en faveur de Moab: car ses fuyards sont déjà à Coar, vers Eglat-Shelishiyya. Sur la montée de Luhit, on monte en pleurant, sur le chemin d'Horonayim, on pousse des cris déchirants.

6 Les eaux de Nimrim sont un lieu désolé: l'herbe est desséchée, le gazon a péri, plus de verdure.

7 C'est pourquoi, ce qu'ils ont pu sauver et leurs réserves, ils les portent au-delà du torrent des Saules.

8 Car ce cri a fait le tour du territoire de Moab, jusqu'à Eglaïm on entend son hurlement, jusqu'à Beer-Elim on entend son hurlement.

9 Car les eaux de Dimôn sont pleines de sang, et j'ajouterai sur Dimôn un surcroît de malheur: un lion pour les survivants de Moab, pour ceux qui restent sur son sol.