11

1 Cophar de Naamat prit la parole et dit:

2 Le bavard restera-t-il sans réponse? Suffit-il d'être loquace pour avoir raison?

3 Ton verbiage rendra-t-il muets les autres, te moqueras-tu sans qu'on te confonde?

4 Tu as dit: "Ma conduite est pure, je suis irréprochable à tes yeux."

5 Mais si Dieu voulait parler, ouvrir les lèvres pour te répondre,

6 s'il te dévoilait les secrets de la Sagesse, qui déconcertent toute sagacité, tu saurais que Dieu te demande compte de ta faute.

7 Prétends-tu sonder la profondeur de Dieu, atteindre la limite de Shaddaï?

8 Elle est plus haute que les cieux: que feras-tu? Plus profonde que le shéol: que sauras-tu?

9 Elle serait plus longue que la terre à mesurer et plus large que la mer.

10 S'il intervient pour enfermer et convoquer l'assemblée, qui l'en empêchera?

11 Car lui connaît la fausseté chez l'homme; il voit le crime et y prête attention.

12 Aussi l'écervelé doit-il s'assagir, et l'homme aux moeurs d'onagre se laisser domestiquer.

13 Allons, redresse tes pensées, tends tes paumes vers lui!

14 Si tu répudies le mal dont tu serais responsable et ne laisses pas l'injustice habiter sous tes tentes,

15 tu lèveras un front pur, tu seras ferme et sans crainte.

16 Ton malheur, tu n'y songeras plus, il laissera le souvenir des eaux qui passent.

17 Alors débutera une existence plus radieuse que le midi et l'obscurité même sera comme le matin.

18 Confiant car il y a de l'espoir, même après la confusion, tu te coucheras en sécurité.

19 Lorsque tu reposeras, nul ne te troublera, et bien des gens rechercheront ta faveur.

20 Les méchants, eux, tournent des yeux éteints, tout refuge leur fait défaut; leur espoir, c'est le dernier soupir.