35

1 Elihu reprit son discours et dit:

2 Crois-tu assurer ton droit, affirmer ta justice devant Dieu,

3 d'oser lui dire: "Que t'importe à toi, ou quel avantage pour moi, si j'ai péché ou non?"

4 Eh bien! moi, je te répondrai, et à tes amis en même temps.

5 Considère les cieux et regarde, vois comme les nuages sont plus élevés que toi!

6 Si tu pèches, en quoi l'atteins-tu? Si tu multiplies tes offenses, lui fais-tu quelque mal?

7 Si tu es juste, que lui donnes-tu, ou que reçoit-il de ta main?

8 Ce sont tes semblables qu'affecte ta méchanceté, des mortels que concerne ta justice.

9 Ils gémissent sous le poids de l'oppression, ils crient au secours sous la tyrannie des grands,

10 mais nul ne pense à dire: "Où est Dieu, mon auteur, lui qui fait éclater dans la nuit les chants d'allégresse,

11 qui nous rend plus avisés que les bêtes sauvages, plus sages que les oiseaux du ciel?"

12 Alors on crie, sans qu'il réponde, sous le coup de l'orgueil des méchants.

13 Assurément Dieu n'écoute pas la vanité, Shaddaï n'y prête pas attention.

14 Et encore moins quand tu dis: "Je ne le vois pas, mon procès est ouvert devant lui et je l'attends."

15 Ou bien: "Sa colère ne châtie pas, et il semble ignorer la révolte de l'homme."

16 Job, alors, ouvre la bouche pour parler dans le vide, par ignorance, il multiplie les mots.