4

1 Eliphaz de Témân prit la parole et dit:

2 Si on t'adresse la parole, le supporteras-tu? Mais qui pourrait garder le silence!

3 Vois, tu faisais la leçon à beaucoup d'autres, tu rendais vigueur aux mains débiles;

4 tes propos redressaient l'homme qui chancelle, fortifiaient les genoux qui ploient.

5 Et maintenant, ton tour venu, tu perds patience, atteint toi-même, te voilà tout bouleversé!

6 Ta piété ne t'inspire-t-elle pas confiance, ta vie intègre n'est-elle pas ton assurance?

7 Souviens-toi: quel est l'innocent qui a péri? Où donc a-t-on vu des justes exterminés?

8 Je parle d'expérience: ceux qui labourent l'iniquité et sèment le malheur, les moissonnent.

9 Sous l'haleine de Dieu ils périssent, au souffle de sa colère ils sont anéantis.

10 Les rugissements du lion, les cris du fauve, comme les crocs des lionceaux sont brisés.

11 Le lion périt faute de proie, et les petits de la lionne se dispersent.

12 J'ai eu aussi une révélation furtive, mon oreille en a perçu le murmure.

13 A l'heure où les rêves agitent confusément l'esprit, quand une torpeur envahit les humains,

14 un frisson d'épouvante me saisit et remplit tous mes os d'effroi.

15 Un souffle glissa sur ma face, hérissa le poil de ma chair.

16 Quelqu'un se dressa... je ne reconnus pas son visage, mais l'image restait devant mes yeux. Un silence... puis une voix se fit entendre:

17 "Un mortel est-il juste devant Dieu, en face de son Auteur, un homme serait-il pur?

18 A ses serviteurs mêmes, Dieu ne fait pas confiance, et il convainc ses anges d'égarement.

19 Que dire des hôtes de ces maisons d'argile, posées elles-mêmes sur la poussière? On les écrase comme une mite;

20 un jour suffit à les pulvériser. A jamais ils disparaissent, car nul ne les ramène,

21 Leur piquet de tente est arraché, et ils meurent dénués de sagesse."