Romanos 3

1 Quelle est donc la supériorité du Juif? Quelle est l'utilité de la circoncision?

2 Grande à tous égards. D'abord c'est à eux que furent confiés les oracles de Dieu.

3 Quoi donc si d'aucuns furent infidèles? Leur infidélité va-t-elle annuler la fidélité de Dieu?

4 Certes non! Il faut que Dieu soit véridique et tout homme menteur, comme dit l'Ecriture: Afin que tu sois justifié dans tes paroles, et triomphes si l'on te met en jugement.

5 Mais si notre injustice met en relief la justice de Dieu, que dire? Dieu serait-il injuste en nous frappant de sa colère? Je parle en homme.

6 Certes non! Sinon, comment Dieu jugera-t-il le monde?

7 Mais si mon mensonge a rehaussé la vérité de Dieu pour sa gloire, de quel droit suis-je jugé moi aussi comme un pécheur?

8 Ou bien, comme certains nous accusent outrageusement de le dire, devrions-nous faire le mal pour qu'en sorte le bien? Ceux-là méritent leur condamnation.

9 Quoi donc? L'emportons-nous? Pas du tout. Car nous avons établi que Juifs et Grecs, tous sont soumis au péché,

10 comme il est écrit: Il n'est pas de juste, pas un seul,

11 il n'en est pas de sensé, pas un qui recherche Dieu.

12 Tous ils sont dévoyés, ensemble pervertis; il n'en est pas qui fasse le bien, non, pas un seul.

13 Leur gosier est un sépulcre béant, leur langue trame la ruse. Un venin d'aspic est sous leurs lèvres,

14 la malédiction et l'aigreur emplissent leur bouche.

15 Agiles sont leurs pieds à verser le sang;

16 ruine et misère sont sur leurs chemins.

17 Le chemin de la paix, ils ne l'ont pas connu,

18 nulle crainte de Dieu devant leurs yeux.

19 Or, nous le savons, tout ce que dit la Loi, elle le dit pour ceux qui sont sous la Loi, afin que toute bouche soit fermée, et le monde entier reconnu coupable devant Dieu,

20 puisque personne ne sera justifié devant lui par la pratique de la Loi: la Loi ne fait que donner la connaissance du péché.

21 Mais maintenant, sans la Loi, la justice de Dieu s'est manifestée, attestée par la Loi et les Prophètes,

22 justice de Dieu par la foi en Jésus Christ, à l'adresse de tous ceux qui croient -- car il n'y a pas de différence:

23 tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu --

24 et ils sont justifiés par la faveur de sa grâce en vertu de la rédemption accomplie dans le Christ Jésus:

25 Dieu l'a exposé, instrument de propitiation par son propre sang moyennant la foi; il voulait montrer sa justice, du fait qu'il avait passé condamnation sur les péchés commis jadis

26 au temps de la patience de Dieu; il voulait montrer sa justice au temps présent, afin d'être juste et de justifier celui qui se réclame de la foi en Jésus.

27 Où donc est le droit de se glorifier? Il est exclu. Par quel genre de loi? Celle des oeuvres? Non, par une loi de foi.

28 Car nous estimons que l'homme est justifié par la foi sans la pratique de la Loi.

29 Ou alors Dieu est-il le Dieu des Juifs seulement, et non point des païens? Certes, également des païens;

30 puisqu'il n'y a qu'un seul Dieu, qui justifiera les circoncis en vertu de la foi comme les incirconcis par le moyen de cette foi.

31 Alors, par la foi nous privons la Loi de sa valeur? Certes non! Nous la lui conférons.