Salmos 55

1 Du maître de chant. Sur les instruments à cordes. Poème. De David.

2 Entends, ô Dieu, ma prière, ne te dérobe pas à ma supplique,

3 donne-moi audience, réponds-moi, je divague en ma plainte. Je frémis

4 sous les cris de l'ennemi, sous les huées de l'impie; ils me chargent de crimes, avec rage ils m'accusent.

5 Mon coeur se tord en moi, les affres de la mort tombent sur moi;

6 crainte et tremblement me pénètrent, un frisson m'étreint.

7 Et je dis: Qui me donnera des ailes comme à la colombe, que je m'envole et me pose?

8 Voici, je m'enfuirais au loin, je gîterais au désert.

9 J'aurais bientôt un asile contre le vent de calomnie, et l'ouragan

10 qui dévore, Seigneur, et le flux de leur langue. Je vois en effet la violence et la discorde en la ville;

11 de jour et de nuit elles tournent en haut de ses remparts. Crime et peine sont au-dedans

12 la ruine est au-dedans; jamais de sa grand-place ne s'éloignent fraude et tyrannie.

13 Si encore un ennemi m'insultait, je pourrais le supporter; si contre moi s'élevait mon rival, je pourrais me dérober.

14 Mais toi, un homme de mon rang, mon ami, mon intime,

15 à qui m'unissait une douce intimité dans la maison de Dieu! Qu'ils s'en aillent dans le tumulte,

16 que sur eux fonde la Mort, qu'ils descendent vivants au shéol, car le mal est chez eux, dans leur logis.

17 Pour moi, vers Dieu j'appelle et Yahvé me sauve;

18 le soir et le matin et à midi je me plains et frémis. Il entend mon cri,

19 il rachète dans la paix mon âme de la guerre qu'on me fait: ils sont en procès avec moi.

20 Or Dieu entendra, il les humiliera, lui qui trône dès l'origine; pour eux, point d'amendement: ils ne craignent pas Dieu.

21 Il étend les mains contre ses alliés, il a violé son pacte;

22 plus onctueuse que la crème est sa bouche et son coeur fait la guerre; ses discours sont plus doux que l'huile et ce sont des épées nues.

23 Décharge sur Yahvé ton fardeau et lui te subviendra, il ne peut laisser à jamais chanceler le juste.

24 Et toi, ô Dieu, tu les pousses dans le puits du gouffre, les hommes de sang et de fraude, avant la moitié de leurs jours. Et moi je compte sur toi.