Salmos 78

1 Poème. D'Asaph. Ecoute, ô mon peuple, ma loi; tends l'oreille aux paroles de ma bouche;

2 j'ouvre la bouche en paraboles, j'évoque du passé les mystères.

3 Nous l'avons entendu et connu, nos pères nous l'ont raconté;

4 nous ne le tairons pas à leurs enfants, nous le raconterons à la génération qui vient: les titres de Yahvé et sa puissance, ses merveilles telles qu'il les fit;

5 il établit un témoignage en Jacob, il mit une loi en Israël; il avait commandé à nos pères de le faire connaître à leurs enfants,

6 que la génération qui vient le connaisse, les enfants qui viendront à naître. Qu'ils se lèvent, qu'ils racontent à leurs enfants,

7 qu'ils mettent en Dieu leur espoir, qu'ils n'oublient pas les hauts faits de Dieu, et ses commandements, qu'ils les observent;

8 qu'ils ne soient pas, à l'exemple de leurs pères, une génération de révolte et de bravade, génération qui n'a point le coeur sûr et dont l'esprit n'est point fidèle à Dieu.

9 Les fils d'Ephraïm, tireurs d'arc, se retournèrent, le jour du combat;

10 ils ne gardaient pas l'alliance de Dieu, ils refusaient de marcher dans sa loi;

11 ils avaient oublié ses hauts faits, ses merveilles qu'il leur donna de voir:

12 devant leurs pères il fit merveille en terre d'Egypte, aux champs de Tanis.

13 Il fendit la mer et les transporta, il dressa les eaux comme une digue;

14 il les guida de jour par la nuée, par la lueur d'un feu toute la nuit;

15 il fendit les rochers au désert, il les abreuva à la mesure du grand abîme;

16 du roc il fit sortir des ruisseaux et descendre les eaux en torrents.

17 Mais de plus belle ils péchaient contre lui et bravaient le Très-Haut dans le lieu sec;

18 ils tentèrent Dieu dans leur coeur, demandant à manger à leur faim.

19 Or ils parlèrent contre Dieu; ils dirent: "Est-il capable, Dieu, de dresser une table au désert?

20 "Voici qu'il frappe le rocher, les eaux coulent, les torrents s'échappent: mais du pain, est-il capable d'en donner, ou de fournir de la viande à son peuple?"

21 Alors Yahvé entendit, il s'emporta; un feu flamba contre Jacob, et puis la Colère monta contre Israël,

22 car ils étaient sans foi en Dieu, ils étaient sans confiance en son salut.

23 Aux nuées d'en haut il commanda, il ouvrit les battants des cieux;

24 pour les nourrir il fit pleuvoir la manne, il leur donna le froment des cieux;

25 du pain des Forts l'homme se nourrit, il leur envoya des vivres à satiété.

26 Il fit lever dans les cieux le vent d'est, il fit venir par sa puissance le vent du sud,

27 il fit pleuvoir sur eux la viande comme poussière, la volaille comme sable des mers,

28 il en fit tomber au milieu de son camp, tout autour de sa demeure.

29 Ils mangèrent et furent bien rassasiés, il leur servit ce qu'ils désiraient;

30 eux n'étaient pas revenus de leur désir, leur manger encore en la bouche,

31 que la colère de Dieu monta contre eux: il massacrait parmi les robustes, abattait les cadets d'Israël.

32 Malgré tout, ils péchèrent encore, ils n'eurent pas foi en ses merveilles.

33 Il consuma en un souffle leurs jours, leurs années en une panique.

34 Quand il les massacrait, ils le cherchaient, ils revenaient, s'empressaient près de lui.

35 Ils se souvenaient: Dieu leur rocher, Dieu le Très-Haut, leur rédempteur!

36 Mais ils le flattaient de leur bouche, mais de leur langue ils lui mentaient,

37 leur coeur n'était pas sûr envers lui, ils étaient sans foi en son alliance.

38 Lui alors, dans sa tendresse, effaçait les torts au lieu de dévaster; sans se lasser, il revenait de sa colère au lieu de réveiller tout son courroux.

39 Il se souvenait: eux, cette chair, souffle qui s'en va et ne revient pas.

40 Que de fois ils le bravèrent au désert, l'offensèrent parmi les solitudes!

41 Ils revenaient tenter Dieu, affliger le Saint d'Israël,

42 sans nul souvenir de sa main, ni du jour qu'il les sauva de l'adversaire.

43 Lui qui en Egypte mit ses signes, ses miracles aux champs de Tanis,

44 fit tourner en sang leurs fleuves, leurs ruisseaux pour les priver de boire.

45 Il leur envoya des taons qui dévoraient, des grenouilles qui les infestaient;

46 il livra au criquet leurs récoltes et leur labeur à la sauterelle;

47 il massacra par la grêle leur vigne et leurs sycomores par la gelée;

48 il remit à la grêle leur bétail et leurs troupeaux aux éclairs.

49 Il lâcha sur eux le feu de sa colère, emportement et fureur et détresse, un envoi d'anges de malheur;

50 il fraya un sentier à sa colère. Il n'exempta pas leur âme de la mort, à la peste il remit leur vie;

51 il frappa tout premier-né en Egypte, la fleur de la race aux tentes de Cham.

52 Il poussa comme des brebis son peuple, les mena comme un troupeau dans le désert;

53 il les guida sûrement, ils furent sans crainte, leurs ennemis, la mer les recouvrit.

54 Il les amena vers son saint territoire, la montagne que sa droite a conquise;

55 il chassa devant eux les païens, il leur marqua au cordeau un héritage; il installa sous leurs tentes les tribus d'Israël.

56 Ils tentaient, ils bravaient Dieu le Très-Haut, se refusaient à garder ses témoignages;

57 ils déviaient, ils trahissaient comme leurs pères, se retournaient comme un arc infidèle;

58 ils l'indignaient avec leurs hauts lieux, par leurs idoles ils le rendaient jaloux.

59 Dieu entendit et s'emporta, il rejeta tout à fait Israël;

60 il délaissa la demeure de Silo, la tente où il demeurait chez les hommes.

61 Il livra sa force à la captivité, aux mains de l'ennemi sa splendeur;

62 il remit son peuple à l'épée, contre son héritage il s'emporta.

63 Ses cadets, le feu les dévora, ses vierges n'eurent pas de chant de noces;

64 ses prêtres tombèrent sous l'épée, ses veuves ne firent pas de lamentations.

65 Il s'éveilla comme un dormeur, le Seigneur, comme un vaillant terrassé par le vin,

66 il frappa ses ennemis au dos, les livra pour toujours à la honte.

67 Il rejeta la tente de Joseph, il n'élut pas la tribu d'Ephraïm;

68 il élut la tribu de Juda, la montagne de Sion qu'il aime.

69 Il bâtit comme les hauteurs son sanctuaire, comme la terre qu'il fonda pour toujours.

70 Il élut David son serviteur, il le tira des parcs à moutons,

71 de derrière les brebis mères il l'appela pour paître Jacob son peuple et Israël son héritage;

72 il les paissait d'un coeur parfait, et d'une main sage les guidait.