Ester 3

1 Après ces choses, le roi Assuérus agrandit Haman, fils d’Hammédatha, l’Agagien; il l’éleva, et mit son siège au-dessus de ceux de tous les seigneurs qui étaient avec lui.

2 Et tous les serviteurs du roi, qui étaient à la porte du roi, s’inclinaient et se prosternaient devant Haman; car le roi l’avait ainsi ordonné à son égard. Mais Mardochée ne s’inclinait, ni ne se prosternait.

3 Et les serviteurs du roi, qui étaient à la porte du roi, dirent à Mardochée: Pourquoi violes-tu le commandement du roi?

4 Or il arriva qu’après qu’ils le lui eurent dit plusieurs jours, et qu’il ne les eut point écoutés, ils le rapportèrent à Haman, pour voir si Mardochée serait ferme dans sa résolution; car il leur avait déclaré qu’il était Juif.

5 Et Haman vit que Mardochée ne s’inclinait ni ne se prosternait devant lui; et il en fut rempli de colère.

6 Mais il dédaigna de mettre la main sur Mardochée seul, car on lui avait appris de quelle nation était Mardochée; et Haman chercha à exterminer tous les Juifs, qui étaient dans tout le royaume d’Assuérus, comme étant la nation de Mardochée.

7 Au premier mois, qui est le mois de Nisan, la douzième année du roi Assuérus, on jeta le Pur, c’est-à-dire, le sort, devant Haman, pour chaque jour et pour chaque mois; et le sort tomba sur le douzième mois, qui est le mois d’Adar.

8 Alors Haman dit au roi Assuérus: Il y a un peuple dispersé parmi les peuples, par toutes les provinces de ton royaume, et qui, toutefois, se tient à part, dont les lois sont différentes de celles de tous les peuples, et qui n’observe point les lois du roi. Il n’est pas expédient au roi de le laisser en repos.

9 Si donc le roi le trouve bon, qu’on écrive pour le détruire; et je livrerai entre les mains de ceux qui manient les affaires, dix mille talents d’argent, pour qu’on les porte dans les trésors du roi.

10 Alors le roi tira son anneau de sa main, et le donna à Haman, fils d’Hammédatha, l’Agagien, qui opprimait les Juifs.

11 Et le roi dit à Haman: Cet argent t’est donné, aussi bien que ce peuple, pour en faire ce que tu voudras.

12 Au treizième jour du premier mois, on appela donc les secrétaires du roi; et on écrivit aux satrapes du roi, comme Haman l’ordonna, aux gouverneurs de chaque province, et aux principaux de chaque peuple, à chaque province selon sa façon d’écrire, et à chaque peuple selon sa langue; tout fut écrit au nom du roi Assuérus, et scellé de l’anneau du roi.

13 Et les lettres furent envoyées par des courriers, dans toutes les provinces du roi, afin qu’on eût à exterminer, à tuer et à détruire tous les Juifs, tant les jeunes que les vieux, les petits enfants et les femmes, dans un même jour, le treizième du douzième mois, qui est le mois d’Adar, et à piller leurs dépouilles.

14 Les lettres qui furent écrites portaient qu’on publierait l’ordonnance dans chaque province, et qu’on la notifierait publiquement à tous les peuples, afin qu’on fût prêt pour ce jour-là.

15 Les courriers, pressés par le commandement du roi, partirent; l’ordonnance fut aussi publiée à Suse, la capitale. Et tandis que le roi et Haman étaient assis à boire, la ville de Suse était dans la consternation.

1 Or, quand Mardochée eut appris tout ce qui avait été fait, il déchira ses vêtements, se couvrit d’un sac et de cendre, et il sortit par la ville, criant d’un cri grand et amer.

2 Et il vint jusque devant la porte du roi; car il n’était point permis d’entrer dans le palais du roi, étant vêtu d’un sac.

3 Et dans chaque province, dans les lieux où la parole du roi et son ordonnance parvinrent, les Juifs furent en grand deuil, jeûnant, pleurant et se lamentant; et plusieurs se couchaient sur le sac et la cendre.

4 Les servantes d’Esther et ses eunuques vinrent et lui rapportèrent cela; et la reine fut fort effrayée, et elle envoya des vêtements pour en revêtir Mardochée, et pour qu’il ôtât son sac de dessus lui; mais il ne les accepta point.

5 Alors Esther appela Hathac, un des eunuques du roi, qu’il avait établi pour la servir; et elle lui donna ordre de savoir de Mardochée ce que c’était et pourquoi il en usait ainsi.

6 Hathac sortit donc vers Mardochée, sur la place de la ville qui était devant la porte du roi.

7 Et Mardochée lui déclara tout ce qui lui était arrivé, et la somme d’argent qu’Haman avait promis de payer au trésor du roi, au sujet des Juifs, afin qu’on les détruisît.

8 Et il lui donna une copie de l’ordonnance écrite, qui avait été publiée à Suse, en vue de les exterminer, pour qu’il la montrât à Esther, l’informât de tout, et lui ordonnât d’entrer chez le roi, afin de lui demander grâce et de le prier pour sa nation.

9 Hathac vint donc, et rapporta à Esther les paroles de Mardochée.

10 Et Esther dit à Hathac, et lui commanda de dire à Mardochée:

11 Tous les serviteurs du roi et le peuple des provinces du roi savent que c’est une loi, la même pour tous, que quiconque, homme ou femme, entre chez le roi, dans la cour intérieure, sans y être appelé, est mis à mort; il n’y a que celui à qui le roi tend le sceptre d’or, qui puisse vivre; et moi je n’ai point été appelée pour entrer chez le roi depuis trente jours.

12 On rapporta donc les paroles d’Esther à Mardochée.

13 Et Mardochée dit qu’on fît à Esther cette réponse: Ne pense pas que tu échapperas seule d’entre tous les Juifs parce que tu es dans la maison du roi.

14 Car, si tu te tais en ce temps-ci, les Juifs respireront et seront délivrés par quelque autre moyen; mais toi et la maison de ton père, vous périrez. Et qui sait si tu n’es point parvenue à la royauté pour un temps comme celui-ci?

15 Alors Esther dit qu’on fît cette réponse à Mardochée:

16 Va, assemble tous les Juifs qui se trouvent à Suse, et jeûnez pour moi; ne mangez ni ne buvez de trois jours, tant la nuit que le jour; et pour moi et mes servantes, nous jeûnerons de même; puis je m’en irai ainsi vers le roi, bien que ce soit contre la loi; et s’il arrive que je périsse, je périrai!

17 Mardochée s’en alla donc, et fit tout ce qu’Esther lui avait commandé.

1 Or, le troisième jour, Esther se revêtit de son vêtement royal, et se tint dans la cour intérieure de la maison du roi, au-devant de la maison du roi. Le roi était assis sur le trône de son royaume, dans la maison royale, vis-à-vis de la porte de la maison.

2 Et lorsque le roi vit la reine Esther qui se tenait debout dans la cour, elle trouva grâce à ses yeux, et le roi tendit à Esther le sceptre d’or qui était en sa main; et Esther s’approcha, et toucha le bout du sceptre.

3 Et le roi lui dit: Qu’as-tu, reine Esther, et quelle est ta demande? Quand ce serait jusqu’à la moitié du royaume, elle te serait donnée.

4 Esther répondit: Si le roi le trouve bon, que le roi vienne aujourd’hui, avec Haman, au festin que je lui ai préparé.

5 Alors le roi dit: Appelez promptement Haman, pour faire ce qu’a dit Esther. Le roi vint donc avec Haman au festin qu’Esther avait préparé.

6 Et le roi dit à Esther, pendant qu’on buvait le vin: Quelle est ta demande? Et elle te sera accordée. Et quelle est ta prière? Serait-ce la moitié du royaume, il y sera fait droit.

7 Et Esther répondit, et dit: Voici ma demande et ma prière:

8 Si j’ai trouvé grâce devant le roi, et si le roi trouve bon de m’accorder ma demande, et de faire selon ma requête, que le roi et Haman viennent au festin que je leur préparerai, et demain je ferai selon la parole du roi.

9 Or, Haman sortit, en ce jour-là, joyeux et le cœur content; mais lorsqu’il vit, à la porte du roi, Mardochée, qui ne se leva point et ne se remua point pour lui, il fut rempli de colère contre Mardochée.

10 Toutefois Haman se contint, vint en sa maison, et envoya chercher ses amis et Zérèsh, sa femme.

11 Puis Haman leur parla de la gloire de ses richesses, du nombre de ses enfants, de tout ce que le roi avait fait pour l’agrandir, et comment il l’avait élevé au-dessus des princes et serviteurs du roi.

12 Haman dit aussi: Et même la reine Esther n’a fait venir que moi, avec le roi, au festin qu’elle a fait, et je suis encore convié par elle, pour demain, avec le roi.

13 Mais tout cela ne me suffit pas, aussi longtemps que je verrai Mardochée, le Juif, assis à la porte du roi.

14 Alors Zérèsh, sa femme, et tous ses amis répondirent: Qu’on fasse un gibet haut de cinquante coudées; et, demain matin, dis au roi qu’on y pende Mardochée; et va-t’en joyeux au festin avec le roi. Cette parole plut à Haman, et il fit faire le gibet.