41

1 (40-20) Tu tireras le Léviathan(Dragon ) avec un hameçon? et tu serreras sa langue avec une corde?

2 (40-21) Mettras-tu un jonc dans ses narines, perceras-tu sa joue avec un crochet?

3 (40-22) T’adressera-t-il beaucoup de prières, et te dira-t-il de douces paroles?

4 (40-23) Fera-t-il un accord avec toi, et le prendras-tu pour esclave à toujours?

5 (40-24) En joueras-tu comme d’un oiseau, et l’attacheras-tu pour amuser tes filles?

6 (40-25) Les associés en feront-ils commerce, le partageront-ils entre des marchands?

7 (40-26) Perceras-tu sa peau d’un dard, et sa tête d’un harpon?

8 (40-27) Mets ta main sur lui: tu te souviendras de la bataille, et tu n’y reviendras pas.

9 (40-28) Voici, tout espoir de le prendre est trompé; à son seul aspect on est jeté à terre!

10 (41-1) Il n’y a point d’homme si hardi qui l’ose réveiller; et qui se tiendra debout devant moi?

11 (41-2) Qui m’a fait des avances, et je lui rendrai? Tout ce qui est sous les cieux est à moi.

12 (41-3) Je ne me tairai pas sur ses membres, sur ses forces, et sur la beauté de sa stature.

13 (41-4) Qui a soulevé le dessus de son vêtement? Qui est entré dans sa double mâchoire?

14 (41-5) Qui a ouvert les portes de sa gueule? La terreur est autour de ses dents.

15 (41-6) Ses puissants boucliers sont superbes; ils sont fermés, étroitement scellés.

16 (41-7) Ils se touchent l’un l’autre, le vent ne passe point entre eux.

17 (41-8) Ils sont adhérents l’un à l’autre; ils se tiennent, ils ne se séparent point.

18 (41-9) Ses éternuements jettent un éclat de lumière, et ses yeux sont comme les paupières de l’aurore.

19 (41-10) De sa bouche sortent des lueurs, et s’échappent des étincelles de feu.

20 (41-11) De ses narines sort une fumée, comme d’un vase qui bout ou d’une chaudière.

21 (41-12) Son souffle enflammerait des charbons, et une flamme sort de sa gueule.

22 (41-13) Dans son cou réside la force, et la terreur marche devant lui.

23 (41-14) Les fanons de sa chair sont adhérents; ils sont massifs, inébranlables.

24 (41-15) Son cœur est massif comme une pierre, massif comme la meule de dessous.

25 (41-16) Quand il se lève, les plus forts tremblent, ils défaillent d’effroi.

26 (41-17) Quand on l’approche, l’épée ne sert à rien, ni la lance, ni le dard, ni la cuirasse.

27 (41-18) Il regarde le fer comme de la paille, et l’airain comme du bois pourri.

28 (41-19) La flèche ne le fait pas fuir, les pierres de la fronde sont pour lui comme du chaume;

29 (41-20) Comme du chaume, la massue; il se rit du frémissement des javelots.

30 (41-21) Son ventre a des tessons pointus: il étend une herse sur le limon.

31 (41-22) Il fait bouillonner le gouffre comme une chaudière, il rend la mer semblable à un vase de parfumeur.

32 (41-23) Il laisse après lui une trace brillante, on dirait sur l’abîme une blanche chevelure.

33 (41-24) Il n’a pas son pareil sur la terre; il a été fait pour ne rien craindre.

34 (41-25) Il admire tout ce qui est hautain; il est le roi de tous les hommes orgueilleux.