Salmos 49

1 Au maître -chantre . Psaume des enfants de Coré . (49-2) Écoutez ceci, vous tous les peuples; prêtez l’oreille, vous tous les habitants du monde!

2 (49-3) Enfants du peuple et enfants des grands, le riche aussi bien que le pauvre.

3 (49-4) Ma bouche prononcera des paroles sages, et les pensées de mon cœur sont pleines de sens.

4 (49-5) Je vais prêter l’oreille aux discours sentencieux; j’expose mon énigme au son de la harpe.

5 (49-6) Pourquoi craindrais-je aux jours du malheur, quand l’iniquité de mes adversaires m’environne?

6 (49-7) Ils se confient en leurs biens, ils se glorifient de l’abondance de leurs richesses.

7 (49-8) Mais l’homme ne saurait racheter son frère, ni payer à Dieu sa rançon.

8 (49-9) Car le rachat de leur âme est trop cher, et il ne se fera jamais,

9 (49-10) Pour qu’ils continuent de vivre à perpétuité, et qu’ils ne voient point le tombeau.

10 (49-11) Car on voit que les sages meurent; le fou et l’insensé périssent également, et laissent leurs biens à d’autres.

11 (49-12) Ils pensent que leurs maisons dureront éternellement, et leurs demeures d’âge en âge; ils ont donné leurs noms à leurs terres.

12 (49-13) Mais l’homme ne peut demeurer dans son éclat; il est rendu semblable aux bêtes qui périssent.

13 (49-14) Telle est la voie sur laquelle ils se fient; et leurs successeurs se plaisent à leurs discours.

14 (49-15) Ils sont poussés au Sépulcre comme un troupeau; la mort se repaîtra d’eux; les justes domineront sur eux au matin; leur beauté sera consumée dans le Sépulcre, loin de leurs habitations.

15 (49-16) Mais Dieu rachètera mon âme de la main du Sépulcre, quand il me prendra à lui. (Sélah.)

16 (49-17) Ne crains point, quand un homme s’enrichit, quand la gloire de sa maison s’accroît.

17 (49-18) Car, en mourant, il n’emportera rien; sa gloire ne descendra pas après lui.

18 (49-19) Que dans sa vie il rende son âme heureuse, et qu’on te loue parce que tu te fais du bien,

19 (49-20) Tu iras pourtant vers la génération de tes pères, qui ne reverront jamais la lumière.

20 (49-21) L’homme qui est en honneur et qui n’a pas d’intelligence, devient semblable aux bêtes qui périssent.