2

1 Or il arriva un jour que les enfants de Dieu s'étoient encore présentés devant le Seigneur, et que Satan s'étoit aussi présenté devant le Seigneur, au milieu d'eux,

2 Le Seigneur dit à Satan : D'où viens-tu? Il répondit : J'ai parcouru la terre, et l'ai visitée.

3 Le Seigneur lui dit encore : N'as-tu point fait attention à Job, mon serviteur, qui n'a point d'égal sur la terre, homme simple et droit, qui craint Dieu, et se retire du mal, et persévère encore dans l'innocence, quoique tu m'aies excité contre lui, pour l'affliger sans cause?

4 Satan lui répondit : L'homme donnera toujours peau pour peau, et il abandonnera tout ce qu'il possède pour sauver sa vie;

5 Mais étendez votre main, et touchez ses os et sa chair ; et alors vous verrez qu'il vous blasphémera en face.

6 Le Seigneur dit donc à Satan : Voici qu'il est entre tes mains; je t'abandonne sa chair, mais n'attente point à sa vie.

7 Salan étant donc sorti de devant le Seigneur, frappa Job d'un ulcère horrible, depuis la plante des pieds jusqu'au sommet de la tête;

8 Et Job, assis sur un fumier, ôtait avec un tês la pourriture qui sortoit de son ulcère.

9 Alors sa femme lui dit : Quoi ! vous demeurez encore dans votre simplicité! Maudissez Dieu, et mourez.

10 Job lui répondit : Vous parlez comme une femme qui n'a point de sens; si nous avons reçu les biens de la main du Seigneur, pourquoi n'en recevrions-nous pas aussi les maux? Ainsi dans toutes ces choses, Job ne pécha point par ses lèvres.

11 Cependant trois amis de Job, ayant appris tous les maux qui lui étoient arrivés, vinrent, chacun de son pays, Éliphaz de Théman, Baldad de Suh, et Sophar de Naamath. Ils arrivèrent tous trois en même temps, car ils s'étaient concertés pour venir le visiter ensemble, et le consoler.

12 Lors donc que de loin ils eurent levé les yeux, ils ne le reconnurent point ; puis jetant un grand cri, ils commencèrent à pleurer ; et, ayant déchiré leurs vêtements, ils jetèrent de la poussière en l'air par-dessus leur tête.

13 lls demeurèrent avec lui assis sur la terre durant sept jours et sept nuits; et pendant tout ce temps nul d'eux ne lui dit aucune parole de consolation, parce qu'ils voyaient que sa douleur étoit excessive.