30

1 Mais maintenant je suis méprisé par des gens plus jeunes que moi, dont j'aurois dédaigné autrefois de mettre les pères avec les chiens de mon troupeau;

2 Dont les mains étoient sans force à mes yeux, et que je ne trouvois pas même dignes de vivre;

3 Desséchés de pauvreté et de besoin, défigurés par les chagrins et la misère. ils alloient chercher de quoi ronger dans le désert ;

4 Et ils mangeoient l'herbe et les écorces des arbres, et la racine de genièvre étoit leur nourriture;

5 Ils alloient ravir ces chosos dans le fond des vallées ; et en ayant trouvé quelqu'une, ils y accouroient avec de grands cris;

6 Ils habitoient dans les déserts des torrents, dans les cavernes de la terre, ou sur le gravier ;

7 Ils trouvoient même leur joie dans cet état, et faisoient leurs délices d'être sous les ronces et les épines;

8 Fils d'hommes insensés et de basse condition, rebut de la terre.

9 Maintenant me voilà le sujet de leurs chansons, et je suis devenu l'objet de leurs railleries.

10 Ils m'ont en horreur, et ils fuient loin de moi ; ils ne craignent pas de me cracher au visage.

11 Car Dieu a ouvert son carquois, et m'a percé de douleur, et il a mis un frein à ma bouche.

12 Aussitôt mes maux se sont élevés vers la droite de l'orient ; ils ont renversé mes pieds, et ils m'ont accablé de leurs sentiers comme par des flots.

13 Ils ont détruit mes chemins; ils m'ont dressé des piégea, et ils ont prévalu; et il ne s'est trouvé personne pour me secourir.

14 Ils se sont jetés sur moi comme par la brèche d'une muraille et par une porte ouverte, et ils se sont précipités sur ma misère.

15 J'ai été réduit au néant; Seigneur, vous avez emporté comme un tourbillon ce qui m'étoit le plus cher. et mon bonheur a passé comme une nuée.

16 Maintenant mon âme est languissante en moi-même . et je suis au pouvoir des jours de l'affliction.

17 Pendant la nuit mes os sont transpercés par les douleurs; et les vers qui me dévorent ne dorment point.

18 Mon vêtement est dévoré par leur multitude, et ils me serrent tout à l'entour comme le haut d'une tunique.

19 J'ai été réduit jusqu'à la boue, et je suis devenu semblable à la poussière et à la cendre.

20 Je crie vers vous, ô mon Dieu, et vous ne m'écoutez point ; je me tiens devant vous, et vous ne me regardez point.

21 Vous êtes changé et devenu cruel envers moi, et vous m'opposez la dureté de votre main.

22 Vous m'avez élevé, et me tenant comme suspendu en l'air, vous m'avez entièrement brisé.

23 Je sais que vous me livrerez à la mort, oû est marquée la demeure de tous ceux qui vivent.

21 Mais vous n'étendez pas votre main pour les consumer entièrement ; car, lorsqu'ils sont abattus, vous les sauvez vous-même.

25 Je pleurois autrefois sur celui qui étoit affligé, et mon âme compatissoit au malheur du pauvre.

26 J'attendois le bonheur, et c'est le mal qui est venu; j'attendois la lumière, et les ténèbres sont venues me surprendre.

27 Un feu incessant fait bouillonner mes entrailles; les jours de l'affliction m'ont prévenu.

28 Je marchois accablé de tristesse, mais sans emportement; me levant tout d'un coup, je poussois des cris au milieu du peuple.

29 Je suis devenu le frère des dragons, et le compagnon des autruches.

30 Ma peau est devenue toute noire sur ma chair, et mes os se sont desséchés dans l'ardeur qui me consume.

31 Ma harpe s'est changée en une triste plainte, et ma lyre en une voix lugubre.