Jó 35

1 Éliu dit encore ce qui suit :

2 Croyez-vous avoir eu une pensée équitable, en disant : Je suis plus juste que Dieu?

3 Car vous avez dit : Ce qui est juste ne vous plaît point ; ou quel avantage retirez-vous, si j'expie mon péché ?

4 Je répondrai donc à vos discours, et à vos amis aussi bien qu'à vous.

5 Levez les yeux au ciel, et voyez ; contemplez combien le ciel est au-dessus de vous.

6 Si vous péchez, en quoi nuisez-vous à Dieu? et si vos iniquités se multiplient, quel mal lui faites-vous?

7 Si au contraire vous êtes juste, quel avantage procurez-vous à Dieu, ou que reçoit-il de votre main?

8 Votre impiété ne peut nuire qu'à un homme semblable à vous; et votre justice ne peut servir qu'à l'enfant de l'homme.

9 Ils crieront à cause de la multitude des calomiateurs, et ils se répandront en pleurs à cause de la violence des tyrans.

10 Et nul d'eux ne dit : Où est le Dieu qui m'a créé, qui donne des joies pendant la nuit,

11 Qui nous rend plus éclairés que les animaux de la terre, et plus instruits que les oiseaux du ciel ?

12 Ils crieront alors à cause de l'orgueil des méchants, et il ne les exaucera point.

13 Ce ne sera donc point en vain que Dieu écoutera les plaintes de chacun, et que le Tout-Puissant en prendra connoissance.

14 Lors même que vous avez dit : Il n'examine rien ; jugez-vous vous-même en sa présence, et l'attendez.

15 Car il n'exerce pas maintenant sa fureur, et il ne punit pas le crime dans toute sa sévérité.

16 C'est donc en vain que Job ouvre la bouche, et qu'il multiplie ses paroles sans science.