9

1 Job répondit, et dit :

2 Je sais véritablement qu'il en est ainsi, et que l'homme, comparé à Dieu, ne sauroit être trouvé juste.

3 Si Dieu lui demandoit compte de ses actions, sur mille il ne pourroit en justifier une seule.

4 Dieu est sage de coeur, et puissant de force. Qui jamais lui a résisté, et a été heureux?

5 C'est lui qui a transporté les montagnes; et ceux qu'il a renversés dans sa fureur l'ont ignoré.

6 Il remue la terre de sa place, et ses colonnes sont ébranlées.

7 Il commande au soleil, et le soleil ne se lève pas; il tient les étoiles enfermées comme sous un sceau.

8 Lui seul a formé l'étendue des cieux, et marche sur les flots de la mer.

9 C'est lui qui a fait les étoiles de l'Ourse, de l'Orion, des Hyades, et celles qui sont plus proches du midi.

10 Il fait des choses grandes, incompréhensibles et miraculeuses, qui sont innombrables.

12 S'il interroge subitement, qui lui répondra? ou qui peut lui dire : Pourquoi faites-vous ainsi?

13 Il est Dieu, et nul ne peut résister à sa colère; sous lui fléchissent ceux qui soutiennent l'univers.

14 Que suis-je donc moi, pour lui répondre, et pour oser lui parler?

15 Quand même j'aurois en moi quelque justice, je ne répondrois pas? mais je conjurerois la sévérité de mon uge.

16 Et, lorsqu'il auroit exaucé ma prière, je ne croirois pas qu'il eût entendu ma voix.

17 Car il me brise dans le tourbillon, et il multiplie mes plaies, sans que j'en sache la raison.

18 Il ne me laisse pas respirer, et il me remplit d'amertume.

19 S'agit-il de force? il est tout-puissant ; de jugement équitable? nul n'oseroit rendre témoignage en ma faveur.

20 Si j'entreprends de me justifier, ma bouche me condamnera; et si je veux montrer mon innocence, il me convaincra de péché.

21 Quand même je serois sans tache, cela même me seroit caché, et ma vie me seroit à charge.

22 Ce que j'ai dit se réduit à cela : Dieu accable et l'injuste et l'impie.

23 Mais s'il frappe, que du moins il tue tout d'un coup, et qu'il ne se rie pas des peines des innocents.

24 La terre est livrée entre les mains de l'impie, et Dieu couvre d'un voile les yeux de ses juges. Si ce n'est lui, qui donc a fait tout ceci ?

25 Mes jours ont été plus rapides qu'un coureur ; ils ont fui, et n'ont pas vu le bonheur.

26 Ils ont passé comme des vaisseaux qui portent du fruit, comme l'aigle qui fond sur sa proie.

27 Lorsque je dis : Je ne me plaindrai plus de la sorte, mon visage se change, et la douleur me déchire.

28 O Soigneur, je tremblois à chaque action que je faisois, sachant que vous ne me pardonneriez pas si je péchois.

29 Que si après cela je suis un impie, pourquoi ai-je travaillé en vain?

30 Quand je me serois lavé comme dans l'eau de neige, et que la blancheur de mes mains seroit éblouissante,

31 Vous me plongeriez, ô Seigneur, dans la fange, et mes vêtements auroient horreur de moi.

32 Je n'aurai pas à répondre à un homme semblable à moi, ni à contester avec lui comme avec mon égal.

33 Il n'y a personne qui puisse reprendre les deux parties, ni mettre la main entre elles deux.

34 Qu'il retire sa verge de dessus moi, et que sa terreur ne m'épouvante point.

35 Et alors je parlerai sans crainte ; car, frappé de terreur, je ne puis répondre.