João 19

1 Pilate, prit donc alors Jésus et le fit fouetter.

2 Et les soldats ayant, fait une couronne d’épines entrelacées, la lui mirent sur la tête, et le revêtirent d’un manteau d’écarlate.

3 Puis ils venaient, lui dire: Salut, au Roi des Juifs, et, ils lui donnaient des soufflets.

4 Pilate sortit donc encore une fois hors du palais, et dit, aux Juifs: Voici que je vous l’amène dehors, afin que vous sachiez que je ne trouve en lui aucun crime.

5 Jésus sorti, donc, portant une couronne d’épines et un manteau d’écarlate; et, Pilate leur dit: Voici l’homme.

6 Les princes des prêtres et leurs gens l’ayant vu, se mirent à crier, en disant: Crucifiez-le, crucifiez-le. Pilate leur dit: Prenez-le vous-mêmes, et le crucifiez: car pour-moi, je ne trouve en lui aucun crime.

8 Pilate ayant donc entendu ces paroles, craignit encore davantage;

9 et étant, rentré dans le prétoire, Il dit à Jésus: D’où êtes-vous? Mais Jésus ne lui fit aucune réponse.

10 Alors Pilate lui dit: Vous ne me parlez point? Ne savez-vous pas que j’ai le pouvoir de vous faire attacher à une croix, et que j’ai le pouvoir de vous délivrer?

11 Jésus lui répondit: Vous n’auriez aucun pouvoir sur moi, s’il ne vous avait été donné d’en haut. C’est pourquoi celui qui m’a livré à vous, est coupable d’un plus grand péché.

12 Depuis cela Pilate cherchait un moyen de le délivrer. Mais les Juifs criaient: Si vous délivrez cet homme, vous n’êtes point ami de César: car quiconque se fait roi, se déclare contre César.

13 Pilate ayant entendu ce discours, mena Jésus hors du prétoire, et s’assit dans son tribunal, au lieu appelé en grec, Lithostrotos, et en hébreu, Gabbatha.

14 C’était le jour de la préparation de la pâque, et il était environ la sixième heure; et il dit, aux Juifs: Voilà votre Roi.

15 Mais ils se mirent à crier Ôtez-le, ôtez-le du monde, crucifiez-le. Pilate leur dit: Crucifierai-je votre Roi? Les princes des prêtres lui répondirent; Nous n’avons point d’autre roi que César.

17 Et portant sa croix, il vint au lieu appelé le Calvaire, qui se nomme en hébreu, Golgotha;

18 où ils le crucifièrent, et deux autres avec lui, l’un d’un côté, l’autre de l’autre, et Jésus au milieu.

19 Pilate fit aussi une inscription, qu’il fit mettre au haut de la croix, où étaient écrits ces mots: JESUS DE NAZARETH, ROI DES JUIFS.

20 Beaucoup de Juifs lurent cette inscription, parce que le lieu où Jésus avait été crucifié était proche de la ville et cette inscription était en hébreu, en grec et en latin.

21 Les princes des prêtres dirent donc à Pilate: Ne mettez pas, Roi des Juifs; mais qu’il s’est dit Roi des Juifs.

22 Pilate leur répondit: Ce qui est écrit, est écrit.

23 Les soldats ayant crucifié Jésus, prirent ses vêtements, et les divisèrent en quatre parts, une pour chaque soldat. Ils prirent aussi la tunique; et comme elle était sans couture, et d’un seul tissu depuis le haut jusqu’en bas,

24 ils dirent entre eux. Ne la coupons point, mais jetons au sort à qui l’aura; afin que cette parole de l’Ecriture fût accomplie: Ils ont partagé entre eux mes vêtements, et ils ont jeté ma robe au sort. Voilà ce que firent les soldats.

25 Cependant la mère de Jésus, et la soeur de sa mère, Marie, femme de Cléophas, et Marie-Magdeleine, se tenaient auprès de sa croix.

26 Jésus ayant donc vu sa mère, et près d’elle le disciple qu’il aimait, dit à sa mère: Femme, voilà votre fils.

27 Puis il dit au disciple: Voilà votre mère. Et depuis cette heure-là, ce disciple la prit chez lui.

28 Après cela Jésus sachant que toutes choses étaient accomplies; afin qu’une parole de l’Ecriture s’accomplit encore, il dit: J’ai soif.

29 Et comme il y avait là un vase plein de vinaigre, les soldats en emplirent une éponge, et l’environnant d’hysope, la lui présentèrent à la bouche.

30 Jésus ayant donc pris le vinaigre, dit: Tout est accompli. Et baissant la tête, il rendit l’esprit.

31 Or, de peur que les corps ne demeurassent à la croix le jour du sabbat, parce que c’en était la veille et la préparation, et, que ce jour du sabbat était une grande fête, les Juifs prièrent Pilate de leur faire rompre les jambes, et de les faire ôter de là.

32 Il vint donc des soldats qui rompirent les jambes au premier, et de même à l’autre qu’on avait crucifié avec lui.

33 Puis étant venus à Jésus, et voyant qu’il était déjà mort, ils ne lui rompirent point les jambes;

34 mais un des soldats lui perça le côté avec une lance; et aussitôt il en sortit du sang et de l’eau.

35 Celui qui l’a vu, en rend témoignage et son témoignage est véritable, et il sait qu’il dit vrai, afin que vous le croyiez aussi.

36 Car ces choses ont été faites afin que cette parole de l’Ecriture fût accomplie: Vous ne briserez aucun de ses os.

37 Il est dit encore dans un autre endroit de l’Ecriture: Ils verront celui qu’ils ont percé.

38 Après cela Joseph d’Arimathie, qui était disciple de Jésus, mais en secret, parce qu’il craignait les Juifs, demanda à Pilate qu’il lui permît d’enlever le corps de Jésus; et Pilate le lui ayant permis, il vint et enleva le corps de Jésus.

39 Nicodème, qui était venu trouver Jésus la première fois durant la nuit, y vint aussi, avec environ cent livres d’une composition de myrrhe et d’aloès;

40 et ayant pris le corps de Jésus, ils l’enveloppèrent dans des linceuls avec des aromates, selon la manière d’ensevelir qui est en usage parmi les Juifs.

41 Or il y avait au lieu où il avait été crucifié un jardin, et dans ce jardin un sépulcre tout neuf, où personne n’avait encore été mis.

42 Comme donc c’était le jour de la préparation du grand jour du sabbat des Juifs, et que ce sépulcre était proche, ils y mirent Jésus.