2 Coríntios 3

1 Commençons-nous de nouveau à nous recommander nous-mêmes? Ou comme quelques-uns, avons-nous besoin, de lettres de recommandation de votre part?

2 Vous êtes [vous], notre lettre, écrite dans nos cœurs, connue et lue de tous les hommes;

3 D’autant que vous êtes manifestement proclamés être la lettre de Christ, administrée par nous, écrite non avec de l’encre, mais avec l’Esprit du Dieu vivant; non dans des tables de pierre, mais dans les tables de chair, [celles] du cœur.

4 Et nous avons une telle confiance par Christ envers Dieu.

5 Non que nous soyons capables de nous-mêmes de penser quelque chose, comme de nous-mêmes; mais notre capacité est de Dieu,

6 Qui aussi a fait de nous des ministres capables du nouveau testament, non de la lettre, mais de l’esprit; car la lettre tue, mais l’esprit donne vie.

7 Mais si le ministère de mort, écrit et gravé sur des pierres, a été glorieux, si bien que les enfants d’Israël ne pouvaient fixer leurs regards sur le visage de Moïse, à cause de la gloire de son aspect; laquelle gloire devait prendre fin;

8 Comment le ministère de l’esprit ne sera-t-il pas plus glorieux?

9 Car si le ministère de condamnation a été gloire, le ministère de la droiture excelle en gloire.

10 Car en effet, ce qui a été rendu glorieux n’avait pas de gloire sous ce rapport, à cause de la gloire qui la surpasse.

11 Car si ce qui devait prendre fin a été glorieux, ce qui subsiste est beaucoup plus glorieux.

12 Ayant donc une telle espérance, nous utilisons une grande simplicité pour parler,

13 Et non pas comme Moïse, qui mettait un voile sur son visage, pour que les enfants d’Israël ne fixent pas leur regard sur la fin de ce qui est aboli.

14 Mais leurs intelligences ont été obscurcies; car jusqu’à ce jour le même voile demeure sans être levé lors de la lecture de l’ancien testament, lequel voile n’est ôté qu’en Christ.

15 Encore aujourd’hui, quand on lit Moïse, un voile est jeté sur leur cœur.

16 Néanmoins quand on se tournera vers le Seigneur, le voile sera ôté.

17 Or le Seigneur est cet Esprit; et où est l’Esprit du Seigneur, il y a liberté.

18 Ainsi nous tous qui, contemplant le visage découvert, comme dans un miroir, la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, à savoir comme par l’Esprit du Seigneur.