Filemom 1

1 Paul, prisonnier de Jésus-Christ, et Timothée notre frère, à Philémon notre bien-aimé, et notre compagnon d’œuvres;

2 Et à notre bien-aimé Apphie, et à Archippe, notre compagnon d’armes, et à l’église [qui se réunit] dans ta maison.

3 [La] grâce soit à vous et paix [de la part] de Dieu notre Père, et du Seigneur Jésus-Christ.

4 Je remercie mon Dieu, faisant toujours mention de toi dans mes prières;

5 Entendant parler de ton amour et de ta foi que tu as envers le Seigneur Jésus, et envers tous les Saints;

6 Afin que la communication de ta foi puisse devenir efficace en reconnaissant tout le bien qui est en vous en Christ Jésus.

7 Car nous avons une grande joie et [grande] consolation dans ton amour, parce que les entrailles des saints sont rafraîchies par toi, frère.

8 C’est pourquoi, bien que je puisse être très téméraire en Christ pour te commander ce qui est convenable,

9 Cependant à cause de l’amour, je te supplie plutôt, étant tel que [je suis], Paul avancé en âge, et maintenant aussi un prisonnier de Jésus-Christ.

10 Je te supplie pour mon fils Onésime, que j’ai engendré dans mes liens,

11 Qui t’a été autrefois inutile, mais [qui] maintenant [sera] utile à toi et à moi,

12 Lequel je t’ai renvoyé; reçois-le donc, c’est-à-dire. comme mes propres entrailles.

13 Lequel je voulais retenir auprès de moi, pour qu’il me serve à ta place dans les liens de l’évangile.

14 Mais je n’ai rien voulu faire sans ton opinion, afin que ton bienfait ne soit pas fait comme par contrainte, mais comme volontaire.

15 Car peut-être a-t-il été séparé [de toi] pour quelque temps, afin que tu le reçoives pour toujours;

16 Non plus comme un serviteur, mais supérieur à un serviteur, [comme] un frère bien aimé, plus spécialement de moi, et combien plus de toi, selon la chair, et selon le Seigneur?

17 Si donc tu me tiens pour partenaire, reçois-le comme moi-même.

18 S’il t’a fait quelque tort, ou s’il te doit [quelque chose], mets-le sur mon compte.

19 Moi, Paul, je te l’ai écrit de ma propre main, je te le repayerai, bien que je ne te dis pas combien tu te dois toi-même à moi.

20 Oui, frère, donne moi [cette] joie de ta part, dans le Seigneur; rafraîchis mes entrailles dans le Seigneur.

21 Ayant confiance en ton obéissance je t’ai écrit, sachant que tu feras même plus que je ne dis.

22 Mais en même temps prépare-moi aussi un logement, car je compte par vos prières je vous serai donné.

23 Epaphras, mon compagnon de captivité en Jésus-Christ,

24 Marc, Aristarque, Demas Luc, mes compagnons d’œuvre, te saluent.

25 La grâce de notre Seigneur Jésus-Christ soit avec votre esprit. Amen.