Mateus 11

1 Et il arriva, lorsque Jésus eut achevé de donner ses ordres à ses douze disciples, qu'il partit de là pour aller enseigner et prêcher dans leurs villes.

2 Lorsque Jean entendit parler dans la prison des actions de Christ, il envoya deux de ses disciples,

3 Et [ils] lui dirent: Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre?

4 Jésus répondit et leur dit: Allez, et démontrez à Jean les choses que vous entendez et que vous voyez

5 Les aveugles recouvrent la vue, et les boiteux marchent, les lépreux sont [rendus] nets, les sourds entendent, les morts ressuscitent, et l’évangile est prêché aux pauvres.

6 Et béni est celui qui ne trébuchera pas à cause de moi.

7 Et comme ils s’en allaient, Jésus se mit à parler aux multitudes, concernant Jean: Qu’êtes-vous allés voir au désert? Un roseau agité par le vent?

8 Mais, qu’êtes-vous allés voir? Un homme vêtu de vêtements délicats? Voici, ceux qui portent des habits délicats sont dans les maisons des rois.

9 Mais qu’êtes-vous allés voir? Un prophète? Oui, vous dis-je, et plus qu’un prophète.

10 Car c’est celui de qui il est écrit: Voici, j’envoie mon messager devant ta face, lequel préparera ton chemin devant toi.

11 En vérité, je vous dis parmi ceux qui sont nés de femme, il n’en a pas été suscité de plus grand que Jean le Baptiste; toutefois celui qui est le moindre dans le royaume du ciel est plus grand que lui.

12 Et depuis les jours de Jean le Baptiste jusqu’à maintenant, le royaume du ciel souffre de violence, et les violents le prennent par force.

13 Car tous les prophètes et la loi ont prophétisé jusqu’à Jean.

14 Et si vous voulez recevoir [ce que je dis], c’est Elie qui devait venir.

15 Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende.

16 Mais à qui comparerai-je cette génération? Elle est semblable aux petits enfants assis dans les marchés, et appelant leurs compagnons,

17 Et disant: Nous vous avons joué de la flûte, et vous n’avez pas dansé; nous avons pleuré pour vous, et vous ne vous êtes pas lamentés.

18 Car Jean est venu ne mangeant ni ne buvant; et ils disent: Il a un diable.

19 Le Fils de l’homme est venu mangeant et buvant; et ils disent: Voici un glouton et un ivrogne, un ami des publicains et des pécheurs. Mais la sagesse est justifiée par ses enfants.

20 Alors il commença à faire des reproches aux villes où il avait fait la plupart de ses puissants actes, parce qu’elles ne s’étaient pas repenties.

21 Malheur à toi, Chorazin! malheur à toi, Bethsaida! car si les puissants actes qui ont été faits au milieu de vous avaient été faits à Tyre (Tyr) et à Sidon, il y a longtemps qu’elles se seraient repenties avec le sac et la cendre.

22 Mais je vous dis que Tyre (Tyr) et Sidon seront traitées avec plus de tolérance que vous au jour du jugement.

23 Et toi, Capernaüm, qui as été élevée jusqu’au ciel, tu seras abaissée jusqu’en enfer; car si les puissants actes qui ont été faits au milieu de toi avaient été faits à Sodome, elle subsisterait encore aujourd’hui.

24 Mais je vous dis: Que le pays de Sodome sera traité avec plus de tolérance que toi au jour du jugement.

25 À ce moment-là, Jésus répondit, et dit: Je te remercie, ô Père, Seigneur du ciel et de la terre, parce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et [que] tu les as révélées aux petits enfants.

26 Qu'ainsi en arrive, Père car cela semble être bon à ta vue.

27 Toutes choses m’ont été livrées par mon Père; et nul homme ne connaît le Fils, sinon le Père; et aucun homme ne connaît le Père, sinon le Fils, et celui à quiconque le Fils le révélera.

28 Venez à moi, vous tous qui travaillez et êtes chargés, et je vous donnerai du repos.

29 Prenez mon joug sur vous, et apprenez de moi, car je suis docile et humble de cœur, et vous trouverez le repos de vos âmes.

30 Car mon joug est aisé, et mon fardeau léger.