1 Samuel 28

1 En ce temps-là les Philistins assemblèrent leurs troupes, et se préparèrent à combattre contre Israël. Alors Achis dit à David : Soyez assuré que je vous mènerai avec moi à la guerre, vous et vos gens.

2 David lui répondit : Vous verrez maintenant ce que votre serviteur fera. Et moi, lui dit Achis, je vous confierai toujours la garde de ma personne.

3 Or Samuel étoit mort; tout Israël l'avoit pleuré, et il avoit été enterré dans la ville de Ramatha, lieu de sa naissance; et Saül, par son conseil, avoit chassé les magiciens et les devins de son royaume.

4 Les Philistins s'étant donc assemblés vinrent camper à Sunam, dans la tribu d' Issachar. Saül, de son côté, réunit toutes les troupes d'Israël et vint à Gelboé.

5 Et ayant vu l'armée des Philistins, qui étoit fort nombreuse, il eut peur et son coeur se troubla.

6 Il consulta le Seigneur, mais le Seigneur ne lui répondit ni en songes, ni par les prêtres, ni par les prophètes.

7 Alors, entrant dans une espèce de désespoir, il dit à ses officiers : Cherchez-moi une femme qui ait un esprit de python, afin que j'aille la trouver, et que par son moyen je puisse consulter le démon. Ses serviteurs lui dirent : Il y a à Endor une femme qui a un esprit de python.

8 Saül se déguisa donc, changea d'habits, et s'en alla, accompagné de deux hommes seulement. Il vint la nuit chez cette femme, et lui dit : Consultez pour moi l'esprit de python, et évoquez-moi celui que je vous dirai.

9 Cette femme lui répondit : Vous savez tout ce qu'a fait Saül, et de quelle manière il a exterminé les magicien et les devins de tout le pays. Pourquoi donc me tendez-vous un piège pour me perdre?

10 Saül lui jura par le Seigneur, et lui dit : Vive le Seigneur ! il ne vous arrivera de ceci aucun mal.

11 La femme lui dit : Qui voulez-vous voir? Il lui répondit : Faites-moi venir Samuel.

12 La femme, ayant vu tout d'un coup paroître Samuel, sans qu'elle eût fait aucun enchantement, jeta un grand cri, et dit à Saül : Pourquoi m'avez-vous trompée? car vous êtes Saül.

13 Le roi lui dit : Ne craignez point. Qu'avez-vous vu? J'ai vu, lui dit-elle, comme un dieu qui sortoit de la terre.

14 Saül lui dit : Comment est-il fait? C'est, dit-elle, un vieillard couvert d'un manteau. Saül reconnut donc que c'étoit Samuel ; et, sans qu'il le vit, il lui fit une profonde révérence en s'inclinant jusqu'à terre.

15 Alors Samuel dit à Saül : Pourquoi avez-vous troublé mon repos en me faisant évoquer? Saül lui répondit : Je suis dans une extrême angoisse; les Philistins me font la guerre, et Dieu s'est retiré de moi ; il ne m'a voulu répondre ni par les prophètes, ni en songes; c'est pourquoi je vous ai fait évoquer, afin que vous m'appreniez ce que je dois faire.

16 Samuel lui dit : Pourquoi vous adressez-vous à moi, puisque je vous ai dit positivement que le Seigneur vous a abandonné, et qu'il est passé du coté de votre rival?

17 Car le Seigneur vous traitera comme je vous l'ai dit de sa part; il arrachera votre royaume de vos mains, pour le donner à David votre semblable,

18 Parce que vous n'avez point obéi à la voix du Seigneur, ni exécuté l'arrêt de sa colère contre les Amalécites; c'est pour cela que le Seigneur vous envoie aujourd'hui ce que vous souffrez.

19 Il livrera même Israël avec vous entre les mains des Philistins. Demain vous serez avec moi, au rang des morts, vous et vos fils, et le Seigneur abandonnera aux Philistins le camp même d'Israël.

20 Saül tomba aussitôt et demeura étendu sur la terre; car les paroles de Samuel l'avoient épouvanté, et les forces lui manquèrent parce qu'il n'avoit point mangé de tout ce jour-là.

21 La magicienne vint à lui dans le trouble où il étoit, et lui dit : Vous voyez que votre servante vous a obéi, que j'ai exposé ma vie pour vous, et que je me suis rendue à ce que vous avez désiré de moi ;

22 Écoutez donc aussi votre servante, et souffrez que je vous serve un peu de pain, afin qu'ayant mangé vous repreniez vos forces, et que vous puissiez vous mettre en chemin.

23 Saül refusa, et lui dit : Je ne mangerai point. Mais ses serviteurs et cette femme le contraignirent de manger ; et s'étant enfin rendu à leurs prières, il se leva, et s'assit sur le lit de la table.

21 Or cette femme avoit dans sa maison un veau gras, qu'elle alla tuer aussitôt; elle prit de la farine, la pétrit, et en fit des pains sans levain ;

25 Et elle servit devant Saül et ses serviteurs ce qu'elle avoit préparé. Après donc qu'ils eurent mangé, ils s'en allèrent, et marchèrent toute la nuit pour se rendre à l'armée.