1 Samuel 9

1 Voici comment s'accomplit cette parole de Samuel : Il y avoit un homme de la tribu de Benjamin qui s'appeloit Cis, il étoit fils d'Abiel, fils de Séror, fils de Béchorath, fils d'Aphia, fils d'un homme de la race de Benjamin. Cis étoit un homme puissant et fort.

2 Il avoit un fils appelé Saül, qui étoit parfaitement bien fait ; et de tous les enfants d'Israël, il n'y en avoit point de mieux fait que lui ; il était plus grand qu'aucun du peuple de toute la tête.

3 Or les ânesses de Cis, père de Saül, s'étant égarées, il dit à Saül, son fils : Prenez avec vous un serviteur, et allez chercher ces ânesses.

4 Ayant donc passé par la montagne d'Éphraïm, et par le pays de Salisa, sans les avoir trouvées, ils par coururent encore le pays de Salim, sans les rencontrer, et le pays de Benjamin, appelé aussi Jémini, sans en avoir de nouvelles.

5 Lorsqu'ils furent venus sur la terre de Ramatha, habitée par les descendants de Suph, de la tribu de Lévi, Saül dit au serviteur qui étoit avec lui : Allons, retournons-nous-en, de peur que mon père ne commence d'oublier ses ânesses, et ne soit plus en peine que de nous.

6 Le serviteur lui dit : Voici une ville où il y a un homme de Dieu qui est fort célèbre ; tout ce qu'il dit arrive infailliblement; allons donc le trouver présentement ; peut-être nous donnera-t-il quelque lumière sur le sujet qui nous a fait venir ici.

7 Saül dit à son serviteur : Allons-y; mais que porterons-nous à l'homme de Dieu? Il seroit fort malhonnête de ne rien lui offrir ; or le pain qui étoit dans notre sac nous a manqué ;et nous n'avons ni argent, ni quoi que ce soit pour donner à l'homme de Dieu.

8 Le serviteur répondit à Saül : Voici le quart d'un sicle d'argent que j'ai trouvé sur moi par hasard ; donnons-le à l'homme de Dieu, afin qu'il nous découvre ce que nous devons faire, puisque c'est un Voyant.

9 (Autrefois dans Israël tous ceux qui alloient consulter Dieu s'entre-disoient : Venez, allons au Voyant ; car celui qui s'appelle aujourd'hui Prophète, s'appeloit alors le Voyant, parce qu'il voyoit les choses de Dieu.

10 Saül répondit à son serviteur : Vous dites très-bien ; venez, allons-y. Et ils allèrent dans la ville de Ramatha, où étoit ordinairement l'homme de Dieu.

11 Lorsqu'ils montoient par te coteau qui mène à la ville, ils trouvèrent des filles qui en sortoient pour aller puiser de l'eau, et ils leur dirent : Le Voyant est-il ici ?

12 Elles leur répondirent : Il y est; le voilà devant vous; allez vite le trouver ; car il est venu aujourd'hui dans la ville, parce que le peuple doit offrir un sacrifice sur le lieu haut consacré au Seigneur.

13 Vous ne serez pas plutôt entrés dans la ville, que vous le trouverez, avant qu'il monte au lieu haut peur manger ; et le peuple ne mangera point jusqu'à ce qu'il soit venu, parce que c'est lui qui bénit la victime; et après cela ceux qui ont été appelés commencent à manger. Montez donc présentement, car aujourd'hui vous le trouverez.

14 Ils montèrent donc à la ville; et lorsqu'ils y furent entrés, ils virent Samuel qui venoit au-devant d'eux, prêt à monter au lieu haut.

15 Or le Seigneur avoit révélé à Samuel la venue de Saül, un jour avant son arrivée, en lui disant :

16 Demain, à cette même heure, je vous enverrai un homme de la tribu de Benjamin, que vous sacrerez pour être le chef de mon peuple d'Israël ; et il sauvera mon peuple de la main des Philistins, qui commencent à l'opprimer de nouveau parce que j’ai regardé mon peuple d’un œil favorable, et que leurs cris sont venus jusqu’à moi.

17 Samuel ayant donc regardé Saül, le Seigneur lui dit : Voici l'homme dont je vous avois parlé ; c'est lui qui régnera sur mon peuple, et qui le délivrera des mains des Philistins.

18 Saül étant entré dans la ville, s'approcha de Samuel, et lui dit : Je vous prie de me dire où est la maison du Voyant.

19 Samuel répondit à Saül : C'est moi qui suis le Voyant; montez devant moi, au lieu haut pour manger aujourd'hui avec moi, et demain matin je vous renverrai; je vous dirai tout ce que vous avez dans le coeur.

20 Et pour les ânesses que vous avez perdues, il y a trois jours, n'en soyez point en peine, parce qu'elles sont retrouvées. Et à qui sera tout ce qu'il y a de meilleur dans Israël, sinon à vous et à toute la maison de votre père, que Dieu a choisie pour la combler d'honneur?

21 Saül lui répondit : Ne suis-je pas de la tribu de Benjamin, qui est la plus petite d'Israël? et ma famille n'est-elle pas la moindre de tontes celles de cette tribu ? Pourquoi donc me parlez-vous de cette sorte?

22 Samuel, ayant pris Saül et son serviteur, les mena dans la salle; et, les ayant fait asseoir au-dessus de tous les conviés, qui étaient environ trente personnes,

23 Il dit au cuisinier : Servez la part que je vous ai donnée, et que je vous ai commandé de mettre à part.

24 Le cuisinier prit donc une épaule, et la servit devant Saül. Samuel lui dit : Voilà ce qui est resté, mettez-le devant vous et mangez, parce qu'on vous l'a gardé exprès, lorsque j'ai invité le peuple. Et Saül mangea ce jour-là avec Samuel.

25 Après cela ils descendirent du lieu haut dans la ville : Samuel parla à Saül sur la terrasse du logis ; et Saül s'y dressa un lit où il dormit.

26 S'étant levé le matin, lorsqu'il faisoit déjà jour, Samuel appela Saül, qui étoit sur la terrasse, et lui dit: Venez, que le vous renvoie. Saül étant allé à lui, ils sortirent tous deux, lui et Samuel.

27 Et lorsqu'ils descendaient au bas de la ville, Samuel lui dit : Dites à votre serviteur qu'il avance, et qu'il aille devant nous; pour vous, demeurez un peu, afin que je vous fasse connoître ce que le Seigneur m'a dit de vous et ce qu'il m'a ordonné à votre sujet.