Cânticos 7

1 Que verrez-vois dans la Sulamite, sinon des choeurs de musique dans un camp d'armée? Que vos démarches sont belles, ô fille du prince, à cause de l'agrément de votre chaussure ! Les jointures de vos jambes sont comme des colliers travaillés par la main d'un excellent ouvrier.

2 Votre nombril est comme une coupe faite au tour, où il ne manque jamais de lîqueur à boire. Votre ventre est comme un monceau de froment tout environné de lis.

3 Vos deux mamelles sont comme deux petits jumeaux de la femelle d'un chevreuil,

4 Votre cou est comme une tour d'ivoire. Vos yeux sont comme les piscines d'Hésébon, situées à la porte du plus grand concours des peuples. Votre nez est comme la tour du Liban. qui regarde vers Damas.

5 Votre tête est comme le mont Carmel ; et les cheveux de votre tête sont comme la pourpre du roi, liée et teinte deux fois dans les canaux des teinturiers.

6 Que vous êtes belle, et pleine de grâce, ô vous qui m'êtes très-chère, délices de mon coeur !

7 Votre taille est semblable à un palmier, et vos mamelles à des grappes de raisin.

8 J'ai dit : Je monterai sur le palmier, et j'en cueillerai des fruits ; et vos mamelles seront comme des grappes de raisin, et l'odeur de votre bouche comme celle des pommes.

9 Ce qui sort de votre gorge est comme un vin excellent, digne d'être bu par mon bien-aimé, et longtemps savouré entre ses lèvres et ses dents.

10 Je suis à mon bien-aimé, et son coeur se tourne vers moi.

11 Venez, mon bien-aimé, sortons dans les champs, demeurons dans les villages.

12 Levons-nous dès le matin pour aller aux vignes; voyons si la vigne a fleuri, si les fleurs produisent des fruits, si les pommes de grenades sont en fleur; c'est là que je vous offrirai mes mamelles.

13 Les mandragores ont répandu déjà leur odeur. Nous avons toutes sortes de fruits à nos portes : je vous ai gardé, mon bien-aimé, les nouveaux et les anciens.