Cânticos 6

1 Mon bien-aimé est descendu dans son jardin, dans le parterre des plantes aromatiques, pour se nourrir dans ses jardins, et pour y cueillir des lis.

2 Je suis à mon bien-aimé, et mon bien-aimé est à moi, lui qui se nourrit parmi les lis.

3 Vous êtes belle, ô mon amie, et pleine de douceur ; vous êtes belle comme Jérusalem, et terrible comme une armée rangée en bataille.

4 Détournez vos yeux de moi, car ce sont eux qui m'ont obligé de nie retirer promptement. Vos cheveux sont comme un troupeau de chèvres qui se sont fait voir venant de la montagne de Galaad.

5 Vos dents sont comme un troupeau de brebis qui sont montées du lavoir, et qui portent toutes un double fruit, sans qu'il y en ait de stériles parmi elles.

6 Vos joues sont comme l'écorce d'une pomme de grenade, sans ce qui est caché au dedans de vous.

7 Il y a soixante reines, et quatre-vingts femmes du second rang, et les jeunes filles sont sans nombre.

8 Mais une seule est ma colombe et ma parfaite amie; elle est unique à sa mère, et choisie préférablement par celle qui lui a donné la vie. Les filles l'ont vue, et elles ont publié qu'elle est très-heureuse; les reines et les autres femmes l'ont vue, et lui ont donné des louanges.

9 Quelle est celle-ci qui s'avance comme l'aurore lorsqu'elle se lève, qui est belle comme la lune, et éclatante comme le soleil, et qui est terrible comme une armée rangée on bataille?

10 Je suis descendue dans le jardin des noyers, pour voir les fruits des vallées, pour considérer si la vigne avoit fleuri, et si les pommes de grenades avoient poussé.

11 Je n'ai plus su où j'étois : mon âme a été toute troublée dans moi, à cause des chariots d'Aminadab.

12 Revenez, revenez, ô Sulamite ! revenez, revenez, afin que nous vous considérions.