Salmos 21

1 Ô Dieu, ô mon Dieu, jetez sur moi vos regards ; pourquoi m'avez‑vous abandonné? Mes péchés sont cause que le salut est bien éloigné de moi.

2 Mon Dieu, je crierai pendant le jour, et vous ne m'exaucerez pas; je crierai pendant la nuit, et l'on ne me l'imputera point à la folie.

3 Mais pour vous, vous habitez dans le lieu saint, vous qui êtes la louange d'Israël.

4 Nos pères ont espéré en vous ; ils ont espéré, et vous les avez délivrés.

5 Ils ont crié vers vous, et ils ont été sauvés ; ils ont espéré en vous, et ils n'ont point été confondus.

6 Pour moi, je suis un ver de terre, et non un homme; je suis l'opprobre des hommes, et le rebut du peuple.

7 Ceux qui me voyoient se sont tous moqués de moi ; ils en parloient avec outrage, et ils m'insultoient en remuant la tête.

8 Il a espéré au Seigneur, disoientils, que le Seigneur le délivre maintenant; qu'il le sauve, s'il est vrai qu'il l'aime.

9 Il est vrai, Seigneur, que c'est vous qui m'avez tiré du sein de ma mère, et que vous avez été mon espérance dès le temps que je suçois ses mamelles.

10 Je me suis jeté entre vos mains au sortir de son sein ; vous avez été mon Dieu dès que j'ai quitté les entrailles de ma mère ; ne vous retirez pas de moi.

11 Parce que l'affliction approche, parce qu'il n'y a personne qui m'assiste.

12 J'ai été environné par un grand nombre de jeunes boeufs, et assiégé par des taureaux gras.

13 Ils ouvroient leur bouche pour me dévorer, comme un lion ravissant et rugissant.

14 Je me suis répandu comme l'eau ; et tous mes os se sont déplacés.

15 Mon coeur au milieu de mes entrailles a été semblable à la cire qui se fond.

16 Toute ma force s'est desséchée comme la terre qui est cuite au feu, et ma langue est demeurée attachée à mon palais, et vous m'avez conduit jusqu'à la poussière du tombeau.

17 Car un grand nombre de chiens m'ont environné, une assemblée de personnes remplies de malice m'a assiégé.

18 Ils ont percé mes mains et mes pieds, et ils ont compté tous mes os.

19 Ils se sont appliqués à me regarder et à me considérer ; ils ont partagé entre eux mes habits, et ils ont jeté le sort sur ma robe.

20 Mais vous, Seigneur, n'éloignez point de moi votre secours; appliquez-vous à me défendre.

21 Délivrez mon âme de l'épée, ô mon Dieu! délivrez de la puissance du chien mon âme qui est tout à fait abandonnée.

22 Sauvez-moi de la gueule du lion, et des cornes des licornes, dans cet état d'humiliation où je suis.

23 Je ferai connoître votre saint nom à mes frères ; je publierai vos louanges au milieu de l'assemblée.

24 Vous qui craignez le Seigneur, louez-le; glorifiez-le, vous tous qui êtes la race de Jacob.

25 Qu'il soit craint par toute la postérité d'Israël, parce qu'il n'a point méprisé ni dédaigné l'humble supplication du pauvre ;

26 Et qu'il n'a point détourné de moi son visage, mais qu'au contraire il m'a exaucé lorsque je criois vers lui.

27 Je vous adresserai mes louanges dans une grande assemblée ; je rendrai mes voeux à Dieu en présence de ceux qui le craignent.

28 Les pauvres mangeront, et ils seront rassasiés ; et ceux qui cherchent le Seigneur le loueront ; leurs coeurs vivront dans toute l'éternité.

29 La terre dans toute son étendue se souviendra de ces choses, et se convertira au Seigneur ;

30 Et toutes les familles des nations seront dans l'adoration en sa présence ;

31 Parce que le règne et la souveraineté est au Seigneur, et que c'est lui qui régnera sur les nations.

32 Tous ceux qui se sont engraissés des biens de la terre ont mangé et ont adoré ; tous ceux qui descendent dans la terre tomberont en sa présence.

33 Et mon âme vivra pour lui ; et ma race le servira.

34 La postérité qui doit venir sera déclarée appartenir au Seigneur ; et les cieux annonceront sa justice au peuple qui doit naître, au peuple qui a été fais par le Seigneur.