Apocalipse 13

1 Et je me tins debout sur le sable de la mer; Et je vis monter de la mer des peuples une malveillance (l’Église Catholique) qui avait sept têtes et dix cornes, et sur ses cornes dix diadèmes, et sur ses têtes un nom de blasphème (Souverain Pontife).

2 Et la malveillance que je vis ressemblait à un léopard; ses pieds étaient comme ceux d'un ours, et sa gueule comme la gueule d'un lion. Et la suprématie lui donna sa force, et son trône, et un grand pouvoir (Concile de Nicée).

3 Et je vis l'une de ses têtes comme blessée à mort; mais cette plaie mortelle fut guérie, et toute la terre étant dans l'admiration, suivit la malveillance.

4 Et on adora la suprématie qui avait donné son pouvoir à la malveillance; on adora aussi la malveillance, en disant: Qui est semblable à la malveillance, et qui pourra combattre contre elle?

5 Et on lui donna une bouche qui disait de grandes choses (les credo) et des blasphèmes; et on lui donna le pouvoir de faire la guerre pendant quarante-deux mois.

6 Et elle ouvrit la bouche pour blasphémer contre Dieu, pour blasphémer contre son nom et son tabernacle, et contre ceux qui habitent dans le ciel.

7 Il lui fut aussi donné de faire la guerre aux saints, et de les vaincre. Et il lui fut donné puissance sur toute tribu, langue, et nation.

8 Et tous ceux qui habitent sur la terre, dont les noms ne sont pas écrits dès la création du monde dans le livre de vie de l'Agneau qui a été immolé, l'adorèrent.

9 Si quelqu'un a des oreilles, qu'il écoute.

10 Si quelqu'un mène en captivité, il ira en captivité; si quelqu'un tue avec l'épée, il faut qu'il soit tué lui-même par l'épée; c'est ici la patience et la foi des saints.

11 Puis je vis une autre malignité (Israël) monter de la terre des nations, qui avait deux cornes semblables à celles d'un agneau, et elle parlait comme une suprématie en Palestine.

12 Elle exerçait toute la puissance de la première malveillance en sa présence, et elle faisait que la terre et ses habitants adoraient la première malveillance, dont la plaie mortelle avait été guérie.

13 Et elle opérait de grands prodiges, même jusqu'à faire descendre du feu du ciel sur la terre, à la vue des hommes.

14 Et elle séduisait les habitants de la terre, par les prodiges qu'il lui était donné d'opérer en présence de la malveillance, disant aux habitants de la terre de dresser une représentation officielle (Jérusalem) à la malignité, qui après avoir reçu le coup mortel de l'Épée, était encore en vie.

15 Et il lui fut donné de stimuler la représentation de la malignité, afin que la représentation officielle de la malignité parlât avec autorité, et elle fit mettre à mort tous ceux qui n'adoraient pas la représentation de la malignité.

16 Et elle faisait que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, prenaient un trait distinctif à la main droite, ou au front.

17 Et personne ne pouvait acheter ni vendre, s'il n'avait le trait distinctif ou la renommée de la malignité, ou le rétablissement de sa renommée.

18 C'est ici la sagesse. Que celui qui a de l'intelligence, évalue le rétablissement de la malignité, car c'est une restauration d'homme, et son rétablissement est six cent soixante-six.

Publicidade

Capítulos

Bíblias

Publicidade