Isaías 50

1 Ainsi parle Yahweh: Où est la lettre de divorce de votre mère, par laquelle je l`ai répudiée? Ou bien, quel est celui de mes créanciers auquel je vous ai vendus? C`est à cause de vos iniquités que vous avez été vendus, à cause de vos péchés que votre mère a été renvoyée.

2 Je suis venu : pourquoi n`y avait-il personne? J`ai appelé : pourquoi personne n`a-t-il répondu? Ma main est elle donc trop courte pour délivrer, ou bien n`ai-je pas assez de force pour sauver? Voici que, par ma menace, je dessèche la mer, je change les fleuves en désert ; leurs poissons pourrissent faute d`eau, et ils périssent de

3 Je revêts les cieux d`obscurité, et je les couvre d`un sac.

4 Le Seigneur Yahweh m`a donné la langue des disciples, pour que je sache fortifier par ma parole celui qui est abattu. Il éveille, chaque matin, il éveille mon oreille, pour que j`écoute en disciple.

5 Le Seigneur Yahweh m`a ouvert l`oreille ! et moi, je n`ai pas résisté, je ne me suis pas retiré en arrière.

6 J`ai livré mon dos à ceux qui me frappaient, et mes joues à ceux qui m`arrachaient la barbe ; je n`ai pas dérobé mon visage aux outrages et aux crachats.

7 Le Seigneur Yahweh m`est venu en aide; c`est pourquoi l`outrage ne m`a point abattu ; c`est pourquoi j`ai rendu ma face semblable à un caillou; et je savais que je ne serais pas confondu.

8 Il est proche, celui qui me justifie : qui plaidera contre moi? Comparaissons ensemble! Qui est mon adversaire : qu`il s`approche de moi !

9 Le Seigneur Yahweh m`est venu en aide: qui est-ce qui me condamnerait? Ah! ils tomberont tous en lambeaux comme un vêtement; la teigne les dévorera

10 Qui d`entre vous craint Yahweh, et écoute la voix de son Serviteur? Quiconque marche dans les ténèbres, privé de lumière, qu`il se confie dans le nom de Yahweh, et qu`il s`appuie sur son Dieu !

11 Mais vous tous qui allumez un feu, et qui vous armez de flèches embrasées, allez dans les flammes de votre feu, et au milieu des flèches que vous avez enflammées ! C`est par ma main que ces choses vous arriveront ; vous serez couchés dans la douleur !