Jó 9

1 Et Job répondit, et dit:

2 Je sais, en vérité, qu’il en est ainsi; mais comment l’homme serait-il juste devant Dieu?

3 S’il veut plaider avec lui, il ne pourrait lui répondre une fois sur mille.

4 Il est sage de cœur, et puissant en vigueur qui s’est endurci contre lui et a prospéré?

5 Qui transporte les montagnes, et elles ne le savent pas; qui les renverse dans son courroux;

6 Qui ébranle la terre sur sa base, et ses piliers tremblent.

7 Qui commande le soleil, et il ne se lève pas; et scelle les étoiles.

8 Qui seul étend les cieux, et marche sur les vagues de la mer.

9 Qui fait Arcturus, l’Orion, et les Pléiades, et les chambres du Sud.

10 Qui fait de grandes choses qu’on ne peut sonder, oui, des merveilles qu’on ne peut compter.

11 Voici, il vient près de moi, et je ne le vois pas; il passe encore, et je ne le sens pas.

12 Voici, il emporte, qui l’empêchera? Qui lui dira: Que fais-tu?

13 Si Dieu ne retire pas son courroux; les orgueilleux qui viennent au secours s’abaissent sous lui.

14 Combien moins lui répondrais-je, et choisirais-je mes mots pour raisonner avec lui?

15 Quand bien même j’aurais raison, toutefois je ne lui répondrais pas; mais je ferais des supplications à mon juge.

16 Si j’avais appelé, et qu’il m’ait répondu, toutefois je n’aurais pas cru qu’il veuille écouter ma voix,

17 Car il m’écrase d’une tempête, et multiplie mes blessures sans cause.

18 Il ne me permet pas de reprendre haleine, mais me remplit d’amertume.

19 Si je parle de vigueur, voici, il est robuste; et si [c’est] de jugement: Qui m’assignera le moment pour plaider?

20 Si moi-même je me justifie, ma propre bouche me condamnera; si je me fais parfait, elle me prouvera pervers.

21 Quand je serais parfait, toutefois, je ne connaîtrais pas mon âme, je mépriserais ma vie.

22 Tout revient à une chose, c’est pourquoi j’ai dit: Il détruit le parfait et le pervers.

23 Si le fléau tue soudainement, il rira de l’épreuve de l’innocent.

24 La terre est livrée aux mains du méchant; il couvre la face de ses juges, sinon, où et qui est-il?

25 Maintenant mes jours défilent plus vite qu’un courrier; ils fuient, ils ne voient pas le bien;

26 Ils ont passé comme des bateaux rapides, comme l’aigle qui se précipite sur sa proie.

27 Si je dis: J’oublierai ma complainte, je quitterai mon abattement, et m’encouragerai moi-même,

28 Je suis effrayé de tous mes tourments, je sais que tu ne me tiendras pas pour innocent.

29 Si je suis [méchant], pourquoi alors me fatiguer en vain?

30 Si je me lave avec de l’eau de neige, et rende mes mains jamais aussi pures,

31 Malgré tout, tu me plongeras dans le fossé, et mes propres vêtements m’auront en horreur.

32 Car il n’est pas un homme, comme je le suis, pour que je lui réponde, et que nous allions ensemble en jugement.

33 Il n’y a pas non plus d’arbitre entre nous, qui pose sa main sur nous deux.

34 Laisse lui retirer sa verge de moi, et ne laisse plus sa crainte me terrifier.

35 Alors je lui parlerai, et je ne le craindrai pas, mais il n’en est pas ainsi de moi.