1 Tessalonicenses 2

1 CAR vous savez vous-mêmes, mes frères, que notre arrivée vers vous n’a pas été vaine et sans fruit;

2 mais après avoir beaucoup souffert auparavant, comme vous savez, et avoir été traités avec outrage dans Philippes, nous ne laissâmes pas, en nous confiant en notre Dieu, de vous prêcher hardiment l’Evangile de Dieu parmi beaucoup de peines et de combats.

3 Car nous ne vous avons point prêché une doctrine d’erreur ou d’impureté; et nous n’avons point eu dessein de vous tromper.

4 Mais comme Dieu nous a choisis pour nous confier son Evangile, nous parlons aussi, non pour plaire aux hommes, mais à Dieu, qui voit le fond de nos coeurs.

5 Car nous n’avons usé d’aucune parole de flatterie, comme vous le savez; et notre ministère n’a point servi de prétexte à notre avarice, Dieu en est témoin;

6 et nous n’avons point non plus recherché aucune gloire de la part des hommes, ni de vous, ni d’aucun autre;

7 quoique nous eussions pu, comme apôtres de Jésus-Christ, vous charger de notre subsistance; mais nous nous sommes conduits parmi vous avec une douceur d’enfants, comme une nourrice qui a soin de ses enfants.

8 Aussi dans l’affection que nous ressentions pour vous, nous aurions souhaité de vous donner, non seulement la connaissance de l’Evangile de Dieu, mais aussi notre propre vie, tant était grand l’amour que nous vous portions.

9 Car vous n’avez pas oublié, mes frères, quelle peine et quelle fatigue nous avons soufferte, et comme nous vous avons prêché l’Evangile de Dieu en travaillant jour et nuit, pour n’être à charge à aucun de vous.

10 Vous êtes témoins vous-mêmes, et Dieu l’est aussi, combien la manière dont je me suis conduit envers vous qui avez embrassé la foi, a été sainte, juste et irréprochable.

11 Et vous savez que j’ai agi envers chacun de vous comme un père envers ses enfants;

12 vous exhortant, vous consolant, et vous conjurant de vous conduire d’une manière digne de Dieu, qui vous a appelés à son royaume et à sa gloire.

13 C’est pourquoi aussi, nous rendons à Dieu de continuelles actions de grâces, de ce qu’ayant entendu la parole de Dieu que nous vous prêchions, vous l’avez reçue, non comme la parole des hommes, mais comme étant, ainsi qu’elle l’est véritablement, la parole de Dieu, qui agit efficacement en vous qui êtes fidèles.

14 Car, mes frères, vous êtes devenus les imitateurs des Eglises de Dieu qui ont embrassé la foi de Jésus-Christ dans la Judée, ayant souffert les mêmes persécutions de la part de vos concitoyens, que ces Eglises ont souffertes de la part des Juifs:

15 qui ont tué même le Seigneur Jésus, et leurs prophètes; qui nous ont persécutés; qui ne plaisent point à Dieu, et qui sont ennemis de tous les hommes;

16 qui nous empêchent d’annoncer aux gentils la parole qui doit les sauver, pour combler ainsi la mesure de leurs péchés. Car la colère de Dieu est tombée sur eux, et y demeurera jusqu’à la fin.

17 Aussi, mes frères, ayant été pour un peu de temps séparés de vous, de corps, non de coeur, nous avons désiré avec d’autant plus d’ardeur et d’empressement de vous revoir.

18 C’est pourquoi nous avons voulu vous aller trouver; et moi Paul, j’en ai eu le dessein une et deux fois; mais Satan nous en a empêchés.

19 Et certes quelle est notre espérance, notre joie, et la couronne de notre gloire? N’est-ce pas vous qui l’êtes devant le Seigneur Jésus-Christ, pour le jour de son avènement?

20 Car vous êtes notre gloire et notre joie.