Hebreus 10

1 CAR la loi n’ayant que l’ombre des biens à venir, et non l’image même des choses, ne peut jamais, par l’oblation des mêmes hosties {Gr. de sacrifices.} qui s’offrent toujours chaque année, rendre justes et parfaits ceux qui s’approchent de l’autel.

2 Autrement on aurait cessé de les offrir; parce que ceux qui lui rendent ce culte, n’auraient plus senti leur conscience chargée de péché, en ayant été une fois purifiés.

3 Et cependant on y parle de nouveau tous les ans de péchés.

4 Car il est impossible que le sang des taureaux et des boucs ôte les péchés.

5 C’est pourquoi le Fils de Dieu entrant dans le monde, dit: Vous n’avez point voulu d’hostie, {Gr. de sacrifice.} ni d’oblation; mais vous m’avez formé un corps.

6 Vous n’avez point agréé les holocaustes, ni les sacrifices pour le péché;

7 alors j’ai dit: Me voici; je viens, selon qu’il est écrit de moi dans le livre, pour faire, ô Dieu, votre volonté.

8 Après avoir dit, Vous n’avez point voulu, et vous n’avez point agréé les hosties, les oblations, les holocaustes et les sacrifices pour le péché, qui sont toutes choses qui s’offrent selon la loi;

9 il ajoute ensuite: Me voici; je viens pour faire, ô Dieu, votre volonté. Il abolit ces premiers sacrifices, pour établir le second.

10 Et c’est cette volonté de Dieu qui nous a sanctifiés par l’oblation du corps de Jésus-Christ, qui a été faite une seule fois.

11 Aussi, au lieu que tous les prêtres se présentent tous les jours à Dieu, sacrifiant et offrant plusieurs fois les mêmes, hosties, {Gr. sacrifices.} qui ne peuvent jamais ôter les péchés;

12 celui-ci ayant offert une seule hostie {Gr. un seul sacrifice.} pour les péchés, il est assis pour toujours à la droite de Dieu,

13 où il attend ce qui reste à accomplir: que ses ennemis soient réduits à lui servir de marchepied.

14 Car par une seule oblation il a rendu parfaits pour toujours ceux qu’il a sanctifiés.

15 Et c’est ce que le Saint-Esprit nous a déclaré lui-même: car après avoir dit,

16 Voici l’alliance que je ferai avec eux, après que ce temps-là sera arrivé, dit le Seigneur, J’imprimerai mes lois dans leur coeur, et je les écrirai dans leur esprit;

17 il ajoute: Et je ne me souviendrai plus de leurs péchés, ni de leurs iniquités.

18 Or quand les péchés sont remis, on n’a plus besoin d’oblation pour les péchés.

19 C’est pourquoi, mes frères, puisque nous avons la liberté d’entrer avec confiance dans le sanctuaire par le sang de Jésus-Christ,

20 en suivant cette voie nouvelle et vivante qu’il nous a le premier tracée par l’ouverture du voile, c’est-à-dire, de sa chair,

21 et que nous avons un grand prêtre qui est établi sur la maison de Dieu:

22 approchons-nous de lui avec un coeur vraiment sincère, et avec une pleine foi, ayant le coeur purifié des souillures de la mauvaise conscience par une aspersion intérieure, et le corps lavé dans l’eau pure;

23 demeurons fermes et inébranlables dans la profession que nous avons faite d’espérer ce qui nous a été promis; puisque celui qui nous l’a promis est très-fidèle dans ses promesses;

24 et considérons-nous les uns les autres, afin de nous entr’exciter à la charité et aux bonnes oeuvres;

25 ne nous retirant point des assemblées des fidèles, comme quelques-uns ont accoutumé de faire; mais nous exhortant les uns les autres, d’autant plus que vous voyez que le jour s’approche.

26 Car si nous péchons volontairement après voir reçu la connaissance de la vérité, il n’y a plus désormais d’hostie {Gr. de sacrifice.} pour les péchés;

27 mais il ne reste qu’une attente effroyable du jugement, et l’ardeur d’un feu jaloux qui doit dévorer les ennemis de Dieu.

28 Celui qui a violé la loi de Moise, est condamné à mort sans miséricorde, sur la déposition de deux ou trois témoins;

29 combien donc croyez-vous que celui-là sera jugé digne d’un plus grand supplice, qui aura foulé aux pieds le Fils de Dieu; qui aura tenu pour une chose vile et profane le sang de l’alliance par lequel il avait été sanctifié, et qui aura fait outrage à l’Esprit de la grâce?

30 Car nous savons qui est celui qui a dit: La vengeance m’est réservée, et je saurai bien la faire, dit le Seigneur. Et ailleurs: Le Seigneur jugera son peuple.

31 C’est une chose terrible que de tomber entre les mains du Dieu vivant.

32 Or rappelez en votre mémoire ce premier temps où, après avoir été illuminés par le baptême, {Gr. n’a pas: par le baptême.} vous avez soutenu de grands combats au milieu de diverses afflictions;

33 ayant été d’une part exposés devant tout le monde aux injures et aux mauvais traitements; et de l’autre, ayant été compagnons de ceux qui ont souffert de semblables indignités.

34 Car vous avez compati à ceux qui étaient dans les chaînes, et vous avez vu avec joie tous vos biens pillés, sachant que vous aviez d’autres biens plus excellents, et qui ne périront jamais.

35 Ne perdez donc pas la confiance que vous avez, et qui doit être récompensée d’un grand prix.

36 Car la patience vous est nécessaire, afin que faisant la volonté de Dieu, vous puissiez obtenir les biens qui vous sont promis.

37 Encore un peu de temps, et celui qui doit venir viendra, et ne tardera pas.

38 Or le juste qui m’appartient, dit le Seigneur, vivra de la foi; s’il se retire, il ne me sera pas agréable.

39 Mais quant à nous, nous n’avons garde de nous retirer en perdant courage, ce qui serait notre ruine; mais nous demeurons fermes dans la foi pour le salut de nos âmes.