2 Tessalonicenses 2

1 OR nous vous conjurons, mes frères, par l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ, et par notre réunion avec lui,

2 que vous ne vous laissiez pas légèrement ébranler dans votre premier sentiment, et que vous ne vous troubliez pas en croyant sur la foi de quelque prophétie, sur quelque discours, ou sur quelque lettre qu’on supposerait venir de nous, que le jour du Seigneur soit près d’arriver.

3 Que personne ne vous séduise en quelque manière que ce soit: car ce jour ne viendra point que l’apostasie ne soit arrivée auparavant, et qu’on n’ait vu paraître l’homme de péché, cet enfant de perdition,

4 cet ennemi de Dieu, qui s’élèvera au-dessus de tout ce qui est appelé Dieu, ou qui est adoré, jusqu’à s’asseoir dans le temple de Dieu, voulant lui-même passer pour Dieu.

5 Ne vous souvient-il pas que je vous ai dit ces choses, lorsque j’étais encore avec vous?

6 Et vous savez bien ce qui empêche qu’il ne vienne, afin qu’il paraisse en son temps.

7 Car le mystère d’iniquité se forme dès à présent; et il reste seulement, que celui qui tient maintenant, tienne encore, jusqu’à ce qu’il soit ôté du monde.

8 Et alors se découvrira l’impie, que le Seigneur Jésus détruira par le souffle de sa bouche, et qu’il perdra par l’éclat de sa présence;

9 cet impie qui doit venir accompagné de la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges trompeurs,

10 et avec toutes les illusions qui peuvent porter à l’iniquité ceux qui périssent, parce qu’ils n’ont pas reçu et aimé la vérité pour être sauvés.

11 C’est pourquoi Dieu leur enverra des illusions si efficaces, qu’ils croiront au mensonge;

12 afin que tous ceux qui n’ont point cru la vérité, mais qui ont consenti à l’iniquité, soient condamnés.

13 Quant à nous, mes frères chéris du Seigneur, nous nous sentons obligés de rendre pour vous à Dieu de continuelles actions de grâces, de ce qu’il vous a choisis comme des prémices, pour vous sauver par la sanctification de l’Esprit, et par la foi de la vérité;

14 vous appelant à cet état par notre Evangile, pour vous faire acquérir la gloire de notre Seigneur Jésus-Christ.

15 C’est pourquoi, mes frères, demeurez fermes, et conservez les traditions que vous avez apprises, soit par nos paroles, soit par notre lettre.

16 Que notre Seigneur Jésus-Christ, et Dieu notre Père, qui nous a aimés et qui nous a donné par sa grâce une consolation éternelle et une si heureuse espérance,

17 console lui-même vos coeurs, et vous affermisse dans toutes sortes de bonnes oeuvres, et dans la bonne doctrine.

2 Thessaloniciens 3