Hebreus 12

1 PUIS donc que nous sommes environnés d’une si grande nuée de témoins, dégageons-nous de tout le poids de la douleur qui nous abat, et des pièges du péché qui nous assiège, et courons par la patience dans cette carrière qui nous est ouverte;

2 jetant les yeux sur Jésus, comme sur l’auteur et le consommateur de la foi, qui, au lieu de la vie tranquille et heureuse dont il pouvait jouir, a souffert la croix en méprisant la honte et l’ignominie, et maintenant est assis à a droite du trône de Dieu.

3 Pensez donc en vous-mêmes à celui qui a souffert une si grande contradiction de la part des pécheurs qui se sont élevés contre lui; afin que vous ne vous découragiez point, et que vous ne tombiez pas dans l’abattement.

4 Car vous n’avez pas encore résisté jusqu’à répandre votre sang, en combattant contre le péché.

5 Et avez-vous oublié cette exhortation, qui s’adresse à vous comme aux enfants de Dieu: Mon fils, ne négligez pas le châtiment dont le Seigneur vous corrige, et ne vous laissez pas abattre lorsqu’il vous reprend:

6 car le Seigneur châtie celui qu’il aime, et il frappe de verges tous ceux qu’il reçoit au nombre de ses enfants.

7 Ne vous lassez donc point de souffrir; Dieu vous traite en cela comme ses enfants. Car qui est l’enfant qui ne soit point châtié par son père?

8 Et si vous n’êtes point châtiés, tous les autres l’ayant été, vous n’êtes donc pas du nombre des enfants, mais des bâtards.

9 Si nous avons eu du respect pour les pères de notre corps, lorsqu’ils nous ont châtiés, combien plus devons-nous être soumis à celui qui est le Père des esprits, afin de jouir de la vie?

10 Car quant à nos pères, ils nous châtiaient comme il leur plaisait! par rapport à une vie qui dure peu; mais Dieu nous châtie autant qu’il est utile, pour nous rendre participants de sa sainteté.

11 Or tout châtiment, lorsqu’on le reçoit. semble être un sujet de tristesse, et non de joie; mais ensuite il fait recueillir en paix les fruits de la justice à ceux qui auront été ainsi exercés.

12 Relevez donc vos mains languissantes, et fortifiez vos genoux affaiblis.

13 Conduisez vos pas par des voies droites, afin que, s’il y en a quelqu’un qui soit chancelant, il ne s’égare pas du chemin, mais plutôt qu’il se redresse.

14 Tâchez d’avoir la paix avec tout le monde, et de vivre dans la sainteté, sans laquelle nul ne verra Dieu:

15 en prenant garde que quelqu’un ne manque à la grâce de Dieu; que quelque racine amère poussant en haut ses rejetons, n’empêche la bonne semence, et ne souille l’âme de plusieurs;

16 qu’il ne se trouve quelque fornicateur, ou quelque profane. comme Esaü, qui vendit son droit d’aînesse pour un seul repas.

17 Car vous savez qu’ayant depuis désiré d’avoir comme premier héritier la bénédiction de son père, il fut rejeté, et ne put lui faire changer de résolution, quoiqu’il l’en eût conjuré avec larmes.

18 Considérez donc que vous ne vous êtes pas maintenant approchés d’une montagne sensible et terrestre, et d’un feu brûlant, d’un nuage obscur et ténébreux, des tempêtes et des éclairs;

19 du son d’une trompette, et du bruit d’une voix, qui était telle que ceux qui l’entendirent supplièrent qu’on ne leur parlât plus.

20 Car ils ne pouvaient porter a rigueur de cette menace: Que si une bête même touchait la montagne, elle serait lapidée.

21 Et Moïse dit lui-même, Je suis tout tremblant et tout effrayé: tant ce qui paraissait était terrible.

22 Mais vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la ville du Dieu vivant, de la Jérusalem céleste, d’une troupe innombrable d’anges;

23 de l’assemblée et de l’Eglise des premiers-nés, qui sont écrits dans le ciel; de Dieu qui est le juge de tous; des esprits des justes, qui sont dans la gloire;

24 de Jésus, qui est le médiateur de la nouvelle alliance; et de ce sang dont on a fait l’aspersion, et qui parle plus avantageusement que celui d’Abel.

25 Prenez garde de ne pas mépriser celui qui vous parle. Car si ceux qui ont méprisé celui qui leur parlait sur la terre, n’ont pu échapper la punition, nous pourrons bien moins l’éviter, si nous rejetons celui qui nous parle de ciel;

26 lui dont la voix alors ébranla la terre. et qui a fait pour le temps où nous sommes une nouvelle promesse, en disant: J’ébranlerai encore une fois, non seulement la terre, mais aussi le ciel.

27 Or en disant, Encore une fois, il déclare qu’il fera cesser les choses muables, comme étant faites pour un temps, afin qu il ne demeure quo celles qui sont pour toujours.

28 C’est pourquoi, commençant déjà à posséder ce royaume qui n’est sujet à aucun changement, conservons la grâce par laquelle nous puissions rendre à Dieu un culte qui lui soit agréable, étant accompagné de respect et d’une sainte frayeur:

29 car notre Dieu est un feu dévorant.