Apocalipse 10

1 JE vis ensuite un autre ange, fort et puissant, qui descendait du ciel, revêtu d’une nuée, et ayant un arc-en-ciel sur sa tête. Son visage était comme le soleil, et ses pieds comme des colonnes de feu.

2 Il avait à la main un petit livre ouvert; et il mit son pied droit sur la mer, et son pied gauche sur la terre.

3 Et il cria d’une voix forte, comme un lion qui rugit; et après qu’il eut crié, sept tonnerres firent éclater leur voix.

4 Et les sept tonnerres ayant fait retentir leur voix, j’allais écrire; mais j’entendis une voix du ciel qui me dit: Tenez sous le sceau les paroles des sept tonnerres, et ne les écrivez point.

5 Alors l’ange que j’avais vu qui se tenait debout sur la mer et sur la terre, leva la main au ciel,

6 et jura par celui qui vit dans les siècles des siècles, qui a créé le ciel et tout ce qui est dans le ciel, la terre et tout ce qui est sur la terre, la mer et tout ce qui est dans la mer, qu’il n’y aurait plus de temps;

7 mais qu’au jour où le septième ange ferait entendre sa voix, et sonnerait de la trompette, le mystère de Dieu serait consommé, ainsi qu’il l’a annoncé par les prophètes, ses serviteurs.

8 Et cette voix que j’avais entendue dans le ciel, s’adressa encore à moi, et me dit: Allez prendre le petit livre ouvert qui est dans la main de l’ange qui se tient debout sur la mer et sur la terre.

9 J’allai donc trouver l’ange, et je lui dis: Donnez-moi le petit livre. Et il me dit: Prenez-le, et le dévorez; il vous causera de l’amertume dans le ventre; mais dans votre bouche il sera doux comme du miel.

10 Je pris donc le petit livre de la main de l’ange, et le dévorai: et il était dans ma bouche doux comme du miel; mais après que je l’eus avalé, je sentis de l’amertume dans le ventre.

11 Alors l’ange me dit: Il faut que vous prophétisiez encore devant beaucoup de nations et de peuples de diverses langues, et devant beaucoup de rois.