Isaías 10

1 Malheur à ceux qui établissent des lois d'iniquité, et qui font des ordonnances injustes,

2 Pour opprimer les pauvres dans le jugement, pour accabler l'innocence des plus foibles de mon peuple par la violence ; pour dévorer la veuve comme leur proie, et pour mettre au pillage le bien des pupilles !

3 Que ferez-vous au jour où Dieu vous visitera, au jour de l'affliction qui viendra de loin fondre sur vous? A qui aurez-vous recours, et où laisserez-vous votre gloire,

4 Pour n'être pas accablés sous le poids des chaînes, pour ne pas tomber sous un monceau de cadavres? Après tous ces mots sa fureur n'est point encore apaisée, et son bras est toujours levé.

5 Malheur à Assur ! c'est lui qui est la verge et le bâton de ma fureur : j'ai rendu sa main l'instrument de ma colère.

6 Je l'enverrai à une nation perfide, et je lui commanderai d'aller contre un peuple que je regarde dans ma fureur, afin qu'il en remporte les dépouilles, qu'il le mette au pillage, et qu'il le foule aux pieds comme la boue qui est dans les rues.

7 Mais Assur n'aura pas ce sentiment, il ne sera pas dans cette pensée; et son coeur ne respirera que les ravages et la destruction de beaucoup de peuples.

8 Car il dira : Les princes qui me servent ne sont-ils pas autant de rois?

9 Ne me suis -je pas assujetti Calano comme Charcamis, Émath comme Arphad, Samarie comme Damas?

10 Comme mon bras a détruit les royaumes qui adorent Pas idoles, ainsi j'emporterai les statues qu'on adore dans Jérusalem et dans Samarie. Il Qui m'empêchera de traiter Jérusalem avec les dieux qu'elle révère comme j'ai traité Samarie avec ses idoles?

12 Mais lorsque le Seigneur aura accompli toutes ses oeuvres sur la montagne de Sion et dans Jérusalem : Je visiterai, dit-il, cette fierté du coeur insolent du roi d'Assur, et cette gloire de ses yeux altiers.

13 Car il a dit en lui-même : C'est par la force de mon bras que j'ai fait ces grandes choses, et c'est ma propre sagesse qui m'a éclairé; j'ai enlevé les anciennes bornes des peuples j'ai pillé les trésors des princes, et comme un conquérant j'ai arraché les rois de leurs trônes.

14 Les peuples les plus redoutables ont été pour moi comme un nid de petits oiseaux qui s'est trouvé sous ma main; j'ai réuni sous ma puissance tous les peuples de la terre, comme on ramasse quelques oeufs que la mère a abandonnés; et il ne s'est trouvé personne qui osât seulement remuer l'aile, ou ouvrir la bouche, ou proférer le moindre son.

15 La cognée se glorifie-t- elle contre celui qui s'en sert? la scie se soulève-t-elle contre la main qui l'emploie? C est comme si la verge s'élevoit contre celui qui la lève, et si le bâton se glorifioit, quoique ce ne soit que du bois.

16 C'est pour cela que le Dominateur, le Seigneur des armées, fera sécher de maigreur les forts d'Assyrie; et sous sa victoire il se formera un feu qui les consumera.

17 La lumière d'Israël sera le feu, et le Saint d'Israël sera la flamme, qui embrasera et dévorera en un même jour les épines et les ronces d'Assur.

18 La gloire de ses forêts et de ses champs délicieux sera consumée; tout périra, depuis l'âme jusqu'au corps; ils seront fugitifs dans la frayeur qui les saisira.

19 Et il restera si peu de grands arbres de la forêt, qu'en les compteroit sans peine, et qu'un enfant en feroit le dénombrement.

20 En ce temps-là ceux qui seront restés d'Israël, et ceux de la maison de Jacob qui se seront sauvés, ne s'appuieront plus sur celui qui les frappoit ; mais ils s'appuieront sincèrement sur le Seigneur, le Saint d'Israël.

21 Les restes se convertiront; les restes, dis-je, de Jacob se convertiront au Dieu fort.

22 Car quand votre peuple, ô Israël, seroit aussi nombreux que le sable de la mer, un petit reste seulement se convertira à Dieu; et la justice se répandra comme une inondation sur ce peu qui en sera resté.

23 Car le Seigneur, le Dieu des armées, fera un grand retranchement au milieu de toute la terre, et il réduira son peuple à un petit nombre.

24 C'est pourquoi voici ce que dit le Seigneur, le Dieu des armées : Mon peuple, qui habitez dans Sion, ne craignez point Assur; il vous frappera avec sa verge, et il lèvera le bâton sur vous, comme les Égyptiens ont fait autrefois.

25 Mais encore un peu, encore un moment, et je vais punir leurs crimes dans toute l'étendue de mon indignation et de ma fureur.

26 Et le Seigueur des armées lèvera la main sur lui pour le frapper, comme il frappa autrefois Madian à la pierre d'Oreb, et comme il leva sa verge sur la mer Rouge pour perdre les Égyptiens.

27 En ce temps-là on vous ôtera le fardeau d'Assur qui vous chargeoit les épaules, et son joug qui vous accabloit le cou; et ce joug sera comme réduit en poudre par l'abondance de l'huile.

28 Il viendra à Math, il passera par Magron, il laissera son bagage à Machmas.

29 Ils passeront comme un éclair, ils camperont à Gaba; Rama sera dans l'épouvante, Gabaath, ville de Saül, prendra la fuite.

30 Fille de Gallim, faites retentir votre voix ; qu'elle se fasse entendre jusqu'à Laïsa, et jusqu'à la foible ville d'Anathoth.

31 Médéména a déjà abandonné ses murailles; vous, habitants de Gabim, ralliez-vous.

32 Il ne lui faut plus qu'un jour pour être à Nobé; il menacera de la main la montagne de Sion et la colline de Jérusalem.

33 Mais le Dominateur, le Seigneur des armées, va de son bras terrible briser le vase de terre: ceux qui étoient les plus hauts seront coupés par le pied, et les grands seront humiliés.

34 Les forêts les plus épaisses seront abattues par le fer, et le Liban tombera avec ses hauts cèdres.