Isaías 32

1 Il viendra un temps où le roi régnera dans la justice, et où les princes commanderont justement.

2 Ce roi sera comme un refuge pour mettre à couvert du vent, et une retraite contre la tempête ; il sera ce que sont les ruisseaux dans une terre altérée, et ce qu'est l'ombre d'une roche avancée dans une terre brûlée du soleil.

3 Les yeux de ceux qui verront ne seront point troublés, et les oreilles de ceux qui entendront distingueront toutes les paroles.

4 Le coeur des insensés sera éclairé de l'intelligence, et la langue de ceux qui bégayoient s'exprimera promptement et nettement.

5 L'imprudent n'aura plus le nom de prince, ni le trompeur le titre de grand;

6 Car l'imprudent dira des extravagances, et son coeur s'abandonnera à l'iniquité, pour achever le mal qu'il dissimuloit, pour parler à Dieu avec une langue double, pour réduire à l'extrémité l'âme du pauvre, et pour ôter l'eau à celui qui meurt de soif.

7 Les armes du trompcur sont malignes; car il s'étudie à trouver des inventions pour perdre les humbles par un discours plein de mensonge, lorsque le pauvre parle selon la justice.

8 Mais le prince aura des pensées dignes d'un prince, et il conservera son autorité sur les chefs du peuple.

9 Femmes comblées de richesses, levez-vous, et entendez n'a voix ; filles qui vous croyez si assurées, prêtez l'oreille à mes paroles.

10 Dans quelques jours et dans une année, votre assurance se changera eu un grand trouble; car on ne fera plus de vendange dans les vignes, et en ne moissonnera plus rien.

11 Tremblez, femmes riches ; pâlissez, audacieuses; dépouillez-vous de vos ornements, couvrez-vous de confusion, et revêtez-vous de sacs.

12 Pleurez vos enfants, pleurez votre terre qui étoit si abondante, et vos vignes qui ont été si fertiles.

13 Les ronces et les épines couvriront les champs de mon peuple ; combien donc plus couvriront-elles toutes ces maisons de plaisir d'une ville plongée dans les délices !

14 Car ses palais seront abandonnés, cette ville si peuplée deviendra une solitude, ses maisons changées en cavernes seront couvertes pour jamais d'épaisses ténèbres. Les ânes sauvages s'y joueront, les troupeaux y viendront paître,

15 Jusqu'à ce que l'esprit soit répandu sur nous du haut du ciel, et que le désert se change en un champ cultivé et plein de fruits, et le champ cultivé en un bois sauvage.

16 L'équité habitera dans le désert, et la justice se reposera dans le champ fertile.

17 La paix sera l'ouvrage de la justice, le silence la cultivera, et on y trouvera pour jamais une heureuse tranquillité.

18 Mon peuple se reposera dans la beauté de la paix, dans les tabernacles de confiance, et dans un repos plein d'abondance.

19 Mais la grêle tombera sur la forêt, et la ville sera profondément humiliée.

20 Vous êtes heureux, vous qui semez sur toutes les eaux, et qui y envoyez paître le boeuf et l'âne.