Lucas 6

1 UN jour de sabbat, appelé le second-premier, comme Jésus passait le long des blés, ses disciples se mirent à rompre des épis; et les froissant dans leurs mains, ils en mangeaient.

2 Alors quelques-uns des pharisiens leur dirent: Pourquoi faites-vous ce qu’il n’est point permis de faire aux jours de sabbat?

3 Jésus prenant la parole leur dit:N’avez-vous donc pas lu ce que fit David, lorsque lui et ceux qui l’accompagnaient furent pressés de la faim?

4 comment il entra dans la maison de Dieu, et prit les pains qui y étaient exposés, en mangea, et en donna même à ceux qui étaient avec lui, quoiqu’il n’y ait que les prêtres seuls à qui il soit permis d’en manger.

5 Et il ajouta: Le Fils de l’homme est maître du sabbat même.

6 Une autre fois, étant encore entré dans la synagogue un jour de sabbat, il enseignait; et il y avait là un homme dont la main droite était desséchée;

7 et les scribes et les pharisiens l’observaient, pour voir s’il le guérirait le jour du sabbat, afin d’avoir sujet de l’accuser:

8 mais comme il connaissait leurs pensées, il dit à cet homme qui avait la main desséchée: Levez-vous, tenez-vous là au milieu de ce monde. Et se levant, il se tint debout.

9 Puis Jésus leur dit: J’ai une question à vous faire: Est-il permis aux jours de sabbat de faire du bien ou du mal; de sauver la vie, ou de l’ôter?

10 Et les ayant tous regardés, il dit à cet homme: Etendez votre main. Il s’étendit; et elle devint saine comme l’autre;

11 ce qui les remplit de fureur; et ils s’entretenaient ensemble de ce qu’ils pourraient faire contre Jésus.

12 En ce temps-là Jésus s’en étant allé sur une montagne pour prier, il y passa toute la nuit à prier Dieu.

13 Et quand il fut jour, il appela ses disciples, et en choisit douze d’entre eux, qu’il nomma Apôtres:

14 Simon, auquel il donna le nom de Pierre, et André, son frère; Jacques, et Jean ; Philippe et Barthélémy ;

15 Matthieu et Thomas ; Jacques, fils d’Alphée ; et Simon, appelé le Zélé;

16 Judas, frère de Jacques ; et Judas Iscariote, qui fut celui qui le trahit.

17 Il descendit ensuite avec eux, et s’arrêta dans un lieu plus uni, étant accompagné de la troupe de ses disciples, et d’une grande multitude de peuple de toute la Judée, de Jérusalem, et du pays maritime de Tyr et de Sidon,

18 qui étaient venus pour l’entendre, et pour être guéris de leurs maladies, parmi lesquels il y enavait aussi qui étaient possédés d’esprits impurs ; et ils étaient guéris.

19 Et tout le peuple tâchait de le toucher, parce qu’il sortait de lui une vertu qui les guérissait tous.19 Et tout le peuple tâchait de le toucher, parce qu’il sortait de lui une vertu qui les guérissait tous.

20 Alors Jésus levant les yeux vers ses disciples, leur dit: Vous êtes bienheureux, vous qui êtes pauvres, parce que le royaume de Dieu est à vous.

21 Vous êtes bienheureux, vous qui avez faim maintenant, parce que vous serez rassasiés. Vous êtes bienheureux, vous qui pleurez maintenant, parce que vous rirez.

22 Vous serez bienheureux, lorsque les hommes vous haïront, qu’ils vous sépareront, qu’ils vous traiteront injurieusement, qu’ils rejetteront votre nom comme mauvais, à cause du Fils de l’homme.

23 Réjouissez-vous en ce jour-là, et soyez ravis de joie, parce qu’une grande récompense vous est réservée dans le ciel: car c’est ainsi que leurs pères traitaient les prophètes.

24 Mais malheur à vous, riches, parce que vous avez votre consolation dans ce monde!

25 Malheur à vous qui êtes rassasiés, parce que vous aurez faim! Malheur à vous qui riez maintenant, parce que vous serez réduits aux pleurs et aux larmes!

26 Malheur à vous, lorsque les hommes diront du bien de vous; car c’est ce que leurs pères faisaient à l’égard des faux prophètes.

27 Mais pour vous qui m’écoutez, je vous dis: Aimez vos ennemis; faites du bien à ceux qui vous haïssent;

28 bénissez ceux qui font des imprécations contre vous, et priez pour ceux qui vous calomnient.

29 Si quelqu’un vous frappe sur une joue, présentez-lui encore l’autre; et si quelqu’un vous prend votre manteau, ne l’empêchez point de prendre aussi votre tunique.

30 Donnez à tous ceux qui vous demandent; et ne redemandez point votre bien à celui qui vous l’emporte.

31 Traitez les hommes de la même manière que vous voudriez vous mêmes qu’ils vous traitassent.

32 Si vous n’aimez que ceux qui vous aiment, quel gré vous en saura-t-on? puisque les gens de mauvaise vie aiment aussi ceux qui les aiment.

33 Et si vous ne faites du bien qu’à ceux qui vous en font, quel gré vous en saura-t-on? puisque les gens de mauvaise vie font la même chose.

34 Et si vous ne prêtez qu’à ceux de qui vous espérez de recevoir la même grâce, quel gré vous en saura-t-on? puisque les gens de mauvaise vie s’entre-prêtent de la sorte, pour recevoir le même avantage.

35 Mais pour vous, aimez vos ennemis, faites du bien à tous. et prêtez sans en rien espérer; et alors votre récompense sera très-grande; et vous serez les enfants du Très-Haut, parce qu’il est bon aux ingrats mêmes et aux méchants.

36 Soyez donc pleins de miséricorde, comme votre Père est plein de miséricorde.

37 Ne jugez point, et vous ne serez point jugés; ne condamnez point, et vous ne serez point condamnés; remettez, et on vous remettra.

38 Donnez, et on vous donnera; on vous versera dans le sein une bonne mesure, pressée et entassée, et qui se répandra par-dessus: car on se servira envers vous de la même mesure dont vous vous serez servis envers les autres.

39 Il leur proposait aussi cette comparaison: Un aveugle peut-il conduire un autre aveugle? Ne tomberont-ils pas tous deux dans la fosse?

40 Le disciple n’est pas plus que le maître; mais tout disciple est parfait lorqu’il est semblable à son maître.

41 Pourquoi voyez-vous une paille dans l’oeil de votre frère, lorsque vous ne vous apercevez pas d’une poutre qui est dans votre oeil?

42 Ou comment pouvez-vous dire à votre frère, Mon frère, laissez-moi ôter la paille qui est dans votre oeil; vous qui ne voyez pas la poutre qui est dans le vôtre? Hypocrite, ôtez premièrement la poutre qui est dans votre oeil, et après cela vous verrez comment vous pourrez tirer la paille qui est dans l’oeil de votre frère.

43 Car l’arbre qui produit de mauvais fruits, n’est pas bon; et l’arbre qui produit de bons fruits, n’est pas mauvais:

44 car chaque arbre connaît à son propre fruit. On ne cueille point de figues sur des épines, et on ne coupe point de grappes de raisin sur des ronces.

45 L’homme de bien tire de bonnes choses du bon trésor de son coeur; et le méchant en tire de mauvaises du mauvais trésor de son coeur: car la bouche parle de la plénitude du coeur.

46 Mais pourquoi m’appelez-vous Seigneur, Seigneur, et que vous ne faites pas ce que je dis?

47 Je vais vous montrer à qui ressemble celui qui vient à moi, qui écoute mes paroles, et qui les pratique:

48 Il est semblable à un homme qui bâtit une maison, et qui, après avoir creusé bien avant, en a posé le fondement sur la pierre: un débordement d’eaux étant arrivé; un fleuve est venu fondre sur cette maison, et il n’a pu l’ébranler, parce qu’elle était fondée sur la pierre.

49 Mais celui qui écoute mes paroles sans les pratiquer, est semblable à un homme qui a bâti sa maison sur la terre sans y faire de fondement: un fleuve est venu ensuite fondre sur cette maison; elle est tombée aussitôt, et la ruine en a été grande.