1 Maccabees 6

1 Cependant le roi Antiochus parcourait les hautes provinces, et il apprit que la ville d'Elymaïs, en Perse, était très célèbre, riche en argent et en or,

2 et qu'elle avait un temple très riche, où étaient les voiles d'or, les cuirasses et les boucliers qu'y avait laissés Alexandre, fils de Philippe, roi de Macédoine, qui régna le premier en Grèce.

3 Il vint, et il cherchait à prendre la ville et à la piller; mais il ne le put, car son dessein fut connu de ceux qui étaient dans la ville,

4 et ils se levèrent pour le combat; il s'enfuit de là, et se retira avec une grande tristesse, et revint en Babylonie.

5 Et on vint lui annoncer en Perse que son armée qui était dans le pays de Juda avait été mise en fuite;

6 que Lysias avait marché à la tête d'une forte armée, et avait été mis en fuite par les Juifs; et que ceux-ci avaient acquis de la force par les armes et les troupes, et les dépouilles nombreuses qu'ils avaient prises dans le camp;

7 qu'ils avaient renversé l'abomination qu'il avait dressée sur l'autel qui était à Jérusalem, et qu'ils avaient environné le sanctuaire de hautes murailles, comme auparavant, ainsi que Bethsura, sa ville.

8 Il arriva, lorsque le roi eut appris ces nouvelles, qu'il en fut saisi d'étonnement et très troublé; il se mit au lit et tomba dans la langueur par suite de la tristesse, parce que les choses n'avaient pas eu lieu comme il l'avait pensé.

9 Il demeura là pendant des jours nombreux, parce qu'une grande tristesse se renouvelait en lui, et il crut qu'il allait mourir.

10 Il appela tous ses amis, et leur dit: Le sommeil s'est éloigné de mes yeux, je suis abattu, et mon coeur a défailli de chagrin;

11 et j'ai dit en mon coeur: Dans quelle affliction suis-je tombé, et dans quels flots de tristesse suis-je maintenant, moi qui étais heureux et aimé dans ma puissance!

12 Maintenant je me souviens des maux que j'ai fait à Jérusalem, dont j'ai emporté toutes les dépouilles d'or et d'argent qui y étaient, et j'ai envoyé sans motif enlever les habitants de la Judée.

13 Je reconnais donc que c'est pour cela que ces maux m'ont atteint; et voici que je meurs d'une tristesse dans une terre étrangère.

14 Alors il appela Philippe, l'un de ses amis, et il l'établit sur tout son royaume;

15 et il lui donna son diadème, et son manteau, et son anneau, afin qu'il amenât son fils Antiochus, qu'il prît soin de son éducation et le fît régner.

16 Et le roi Antiochus mourut là, en l'année cent quarante-neuf.

17 Lysias apprit que le roi était mort, et il établit roi en sa place Antiochus, son fils, qu'il avait nourri tout jeune, et il lui donna le nom d'Eupator.

18 Or ceux qui étaient dans la citadelle avaient enfermé Israël tout autour du sanctuaire, et ils cherchaient sans cesse à leur faire du mal et à fortifier les nations.

19 Judas résolut de les perdre, et il convoqua tout le peuple pour les assiéger.

20 Ils se réunirent tous ensemble, et ils les assiégèrent en la cent cinquantième année, et ils firent des balistes et des machines.

21 Alors quelques uns des assiégés sortirent, et quelques impies d'Israël se joignirent à eux;

22 et ils allèrent auprès du roi, et dirent: Jusques à quand différes-tu à nous faire justice et à venger nos frères?

23 Nous nous sommes engagés à servir ton père, à marcher selon ses ordres et à obéir à ses édits;

24 et les fils de notre peuple, à cause de cela, nous ont pris en aversion, et ceux d'entre nous qu'ils ont trouvés ont été mis à mort, et nos héritages ont été pillés.

25 Et ce n'est pas seulement sur nous qu'ils ont étendu la main, mais encore sur toute nos frontières;

26 et voici qu'aujourd'hui ils se sont approchés de la citadelle de Jérusalem pour s'en emparer, et ils ont fortifié le fort de Bethsura;

27 et si tu ne les préviens très promptement, ils feront pire que cela, et tu ne pourras plus les assujettir.

28 Le roi s'irrita lorsqu'il eut entendu cela; et il convoqua tous ses amis, et les chefs de son armée, et ceux qui commandaient les cavaliers;

29 des troupes de mercenaires vinrent aussi vers lui des royaumes étrangers et des îles maritimes.

30 Son armée était composée de cent mille hommes de pied, de vingt mille cavaliers et de trente-deux éléphants dressés au combat.

31 Ils vinrent par l'Idumée, et assiégèrent Bethsura; ils combattirent pendant des jours nombreux, et firent des machines; mais les Juifs sortirent, et les brûlèrent, et combattirent virilement.

32 Alors Judas s'éloigna de la citadelle, et marcha avec son armée vers Bethzachara, vis-à-vis du camp du roi.

33 Et le roi se leva avant le jour, et lança impétueusement ses troupes sur le chemin de Bethzachara; les armées se préparèrent au combat et sonnèrent des trompettes.

34 Ils montrèrent aux éléphants du jus de raisin et des mûres, afin de les animer au combat;

35 ils partagèrent les bêtes par légions, et mille hommes, munis de cottes de mailles et de casques d'airain, accompagnèrent chaque éléphant, et cinq cents chevaux d'élite furent répartis auprès de chaque bête.

36 Ceux-ci précédaient la bête partout où elle était; ils allaient partout où elle allait, et ils ne s'éloignaient pas d'elle.

37 Il y avait aussi sur chaque bête de fortes tours de bois protectrices, et sur celles-ci étaient des machines, et sur chacune trente-deux hommes vaillants, qui combattaient d'en haut, et un Indien qui conduisait la bête.

38 Il rangea le reste de la cavalerie de çà et de là, en deux divisions, pour exciter l'armée par le son des trompettes, et pour animer son infanterie serrée en bataillons.

39 Lorsque le soleil brilla sur les boucliers d'or et d'airain, les montagnes en resplendirent, et elles resplendirent comme des lampes ardentes.

40 Une partie de l'armée du roi s'avança sur les hautes montagnes, et l'autre dans la plaine; et ils marchaient avec précaution et avec ordre.

41 Et tous les habitants du pays étaient épouvantés par les cris de cette multitude, et par la marche de la foule, et par le fracas des armes; car l'armée était très grande et très forte.

42 Et Judas s'approcha avec son armée pour le combat, et six cents hommes de l'armée du roi tombèrent.

43 Alors Eléazar, fils de Saura, vit une des bêtes cuirassée d'une armure royale; elle était plus grande que les autres bêtes, et il lui sembla que le roi était dessus;

44 et il se sacrifia pour délivrer son peuple et pour s'acquérir un nom immortel.

45 Il courut hardiment à elle au milieu de la légion, tuant à droite et à gauche, et de tous côtés ils tombaient devant lui.

46 Et il alla sous les pieds de l'éléphant, se mit sous lui, et le tua; l'éléphant tomba par terre sur lui, et Eléazar mourut là.

47 Mais les Juifs, voyant la force du roi et l'impétuosité de son armée, se retirèrent.

48 Or l'armée du roi monta contre eux vers Jérusalem, et l'armée du roi pénétra en Judée et près de la montagne de Sion.

49 Il fit la paix avec ceux qui étaient dans Bethsura; et ils sortirent de la ville, parce que ceux qui y étaient enfermés n'avaient plus de vivres, car c'était le sabbat de la terre.

50 Ainsi le roi prit Bethsura, et il y établit une garnison pour la garder.

51 Il campa ensuite auprès du lieu saint, pendant des jours nombreux; et il dressa des balistes et des machines, et des instruments pour lancer du feu, des pierres et des dards, et des arbalètes pour lancer des flèches, et des frondes.

52 Les Juifs firent aussi des machines contre leurs machines, et ils combattirent pendant des jours nombreux.

53 Mais il n'y avait pas de vivres dans la ville, parce que c'était la septième année, et que ceux d'entre les nations qui étaient demeurés dans la Judée avaient consumé les restes de ce qu'on avait mis en réserve.

54 Il ne demeura donc que peu d'hommes dans les lieux saints, parce que la famine les avait atteints, et ils se dispersèrent chacun dans son pays.

55 Cependant Lysias apprit que Philippe, qui avait été choisi par le roi Antiochus, lorsqu'il vivait encore, pour élever Antiochus son fils et pour le faire régner.

56 était revenu de Perse et de Médie, avec l'armée qui l'y avait accompagné, et qu'il cherchait à prendre le gouvernement des affaires du royaume.

57 Il se hâta donc d'aller dire au roi et aux chefs de l'armée: Nous nous consumons tous les jours; nous avons très peu de vivres, la place que nous assiégeons est bien fortifiée, et il nous incombe de mettre ordre au royaume.

58 Donnons donc maintenant la main à ces hommes, et faisons la paix avec eux et avec toute leur nation;

59 et permettons-leur de vivre selon leurs lois comme auparavant: car c'est à cause de leurs lois, que nous avons méprisées, qu'ils se sont irrités et qu'ils ont fait tout cela.

60 Cette proposition plut au roi et aux chefs; et il envoya vers eux traiter de la paix, et ils l'acceptèrent;

61 et le roi et les chefs la jurèrent, et ils se retirèrent de la forteresse.

62 Alors le roi entra sur la montagne de Sion, et vit les fortifications de ce lieu; et il viola aussitôt le serment qu'il avait fait, et il ordonna de détruire le mur tout autour.

63 Il partit ensuite en grande hâte, et retourna à Antioche; et il trouva que Philippe s'était rendu maître de la ville; et il combattit contre lui, et reprit la ville.