Wisdom 2

1 Car ils se sont dit, dans l'égarement de leurs pensées: Le temps de notre vie est court et plein d'ennui; l'homme n'a plus de bien à attendre après sa mort, et on ne connaît personne qui soit revenu des enfers.

2 Nous sommes nés du néant, et, après cette vie, nous serons comme si nous n'avions jamais été. Le souffle de nos narines est comme une fumée, et la raison n'est qu'une étincelle qui remue notre coeur.

3 Lorsqu'elle sera éteinte, notre corps sera réduit en cendres, et l'esprit se dissipera comme un air subtil; et notre vie disparaîtra comme une nuée qui passe, et s'évanouira comme un brouillard que les rayons du soleil mettent en fuite, et que sa chaleur abat.

4 Notre nom même s'oubliera avec le temps, et personne ne se souviendra de nos oeuvres.

5 Car notre vie est le passage d'une ombre, et après la mort il n'y a plus de retour: le sceau est apposé, et nul ne revient.

6 Venez donc, jouissons des biens présents, et hâtons-nous d'user des créatures comme pendant la jeunesse.

7 Prenons à profusion le vin précieux et les parfums, et ne laissons point passer les fleurs de la saison.

8 Couronnons-nous de roses avant qu'elles se flétrissent; qu'il n'y ait pas de prairie où ne se signale notre débauche.

9 Qu'aucun de nous ne manque à nos orgies. Laissons partout des marques de réjouissance, car c'est là notre partage et notre lot.

10 Opprimons le juste qui est pauvre, n'épargnons point la veuve, et n'ayons aucun respect pour la vieillesse et les cheveux blancs.

11 Que notre force soit la loi de justice; car ce qui est faible n'est bon à rien.

12 Assaillons donc le juste, car il nous est inutile, et il est opposé à notre manière de vivre, et il nous reproche de violer la loi, et il nous déshonore en décriant les fautes de notre conduite.

13 Il assure qu'il possède la science divine, et il se nomme fils de Dieu.

14 Il s'est fait le censeur de nos pensées mêmes.

15 Sa seule vue nous est insupportable, car sa vie n'est pas semblable à celle des autres, et il suit une conduite tout différente.

16 Il nous considère comme des hommes de futilités; il s'abstient de notre genre de vie comme d'une chose immonde; il préfère la fin des justes, et il se glorifie d'avoir Dieu pour père.

17 Voyons donc si ses paroles sont véritables, faisons l'expérience de ce qui lui arrivera, et nous verrons quelle sera sa fin.

18 Car, s'il est véritablement fils de Dieu, Dieu prendra sa défense, et le délivrera des mains de ses ennemis.

19 Eprouvons-le par les outrages et les tourments, et nous saurons quel cas il faut faire de lui, et nous apprécierons sa patience.

20 Condamnons-le à la mort la plus infâme, et l'on verra le résultat de ses paroles.

21 Ils ont en ces pensées, et ils se sont égarés, car leur malice les aveuglait.

22 Ils ont ignoré les secrets de Dieu; ils n'ont point espéré la récompense de la justice, et ils n'ont fait nul état de la gloire des âmes saintes.

23 Car Dieu a créé l'homme immortel, et Il l'a fait à l'image de Sa ressemblance.

24 Mais la mort est entrée dans le monde par l'envie du diable;

25 et ceux-là l'imitent, qui sont de son parti.