Neemias 2

1 Et il arriva au mois de Nisan, en la vingtième année du roi Artaxerxes, que le vin était devant lui, et je pris le vin et le donnai au roi. Or, je n’avais jamais été triste en sa présence.

2 C’est pourquoi le roi me dit: Pourquoi ton visage est-il triste, puisque tu n’es pas malade? Ce n’est rien qu’une peine de cœur. Alors j’ai eu extrêmement peur,

3 Et je dis au roi: Que le roi vive pour toujours Pourquoi mon visage ne serait-il pas triste, quand la ville, le lieu des sépulcres de mes pères, est dévastée, et que ses portes sont consumées par le feu?

4 Puis le roi me dit: Que me demandes-tu? Alors je priai le Dieu du ciel;

5 Et je dis au roi: S’il plaît au roi, et si ton serviteur trouve faveur en ta présence, que tu m’envoies en Judah, vers la ville des sépulcres de mes pères, pour que je puisse la bâtir.

6 Et le roi, me dit, (la reine étant assise auprès de lui): Combien de temps durera ton voyage? et quand reviendrais-tu? Et il plut au roi de m’envoyer, et je lui indiquai le temps.

7 Et je dis au roi: S’il plaît au roi, qu’on me donne des lettres pour les gouverneurs de l’autre côté du fleuve, afin qu’ils me laissent passer jusqu’à ce que j’arrive en Judah;

8 Et une lettre pour Asaph, le garde forestier du roi, afin qu’il me donne du bois pour la charpente des portes du palais attenant à la maison, et pour la muraille de la ville, et pour la maison dans laquelle j’entrerai. Et le roi me l’accorda selon que la bonne main de mon Dieu [était] sur moi.

9 Puis je vins vers les gouverneurs de l’autre côté du fleuve, et je leur donnai les lettres du roi. Or le roi avait envoyé avec moi des capitaines de l’armée et des cavaliers.

10 Quand Sanballat, le Horonite, et Tobiah, le serviteur ammonite, l’apprirent, ils furent extrêmement affligés de ce qu’un homme soit venu pour chercher le bien-être des enfants d’Israël.

11 Ainsi j’arrivai à Jérusalem, et j’y restais trois jours.

12 Et je me levai de nuit, moi et très peu d’hommes avec moi; je ne racontai à personne ce que mon Dieu m’avait mis au cœur de faire à Jérusalem et il n’y avait aucune bête avec moi sauf la bête que je montais.

13 Et je sortis de nuit par la porte de la vallée, c’est-à-dire devant le puits du dragon et vers la porte du fumier, et je considérai les murs de Jérusalem qui étaient en ruines, et ses portes avaient été consumées par le feu.

14 Puis j’avançai à la porte de la fontaine, et vers l’étang du roi, mais il n’y avait aucun endroit par où la bête qui était sous moi puisse passer.

15 Puis je montai de nuit par le torrent, et je considérai la muraille, et revins, et entrai par la porte de la vallée, et ainsi je retournai.

16 Et les dirigeants ne savaient pas où j’étais allé, ni ce que je faisais; je ne l’avais pas encore raconté aux Juifs, ni aux prêtres, ni aux notables, ni aux dirigeants, ni au reste de ceux qui faisaient le travail.

17 Alors je leur dis: Vous voyez l’affliction dans laquelle nous sommes, comment Jérusalem est dévastée et ses portes brûlées par le feu; venez et rebâtissons la muraille de Jérusalem, afin que nous ne soyons plus une honte.

18 Puis je leur racontai comment la main de mon Dieu avait été bonne sur moi, et aussi les paroles que le roi m’avait dites. Et ils dirent: Levons-nous, et bâtissons. Ils fortifièrent donc leurs mains pour ce bon ouvrage.

19 Mais quand Sanballat, le Horonite, et Tobiah, le serviteur Ammonite, et Geshem, l’Arabe, l’apprirent, ils se moquèrent de nous, et nous méprisèrent, et dirent: Qu’est-ce que vous faites? Ne vous rebellez-vous pas contre le roi?

20 Et je leur répondis et leur dis: Le Dieu du ciel est celui qui nous fera prospérer; nous donc, ses serviteurs, nous nous lèverons et nous bâtirons; mais vous, vous n’avez ni part, ni droit, ni mémorial dans Jérusalem.