Jeremias 10

1 Écoutez ce que le Seigneur a dit pour vous, maison d'Israël.

2 Voici ce que dit le Seigneur : Ne vous rendez point disciples des erreurs des nations, ne craignez point les signes du ciel comme les nations les craignent,

3 Parce que les lois des peuples de la terre ne sont que vanité. Un ouvrier coupe un arbre avec la cognée dans une forêt,

4 Il le met en œuvre, il l'embellit en le couvrant de larmes d'or et d'argent qu'il unit ensemble avec des clous à coups de marteau, afin que nulle partie ne se sépare;

5 Cette statue demeure droite comme un tronc de palmier, et elle ne parle point ; on la porte et on la place où l'on veut, parce qu'elle ne peut marcher. Ne craignez donc point toutes ces idoles, parce qu'elles ne peuvent faire ni bien ni mal.

6 Seigneur, il n'y a point de Dieu qui vous soit semblable; vous êtes grand, et votre nom est grand en vertu et en puissance.

7 Qui ne vous craindra, ô Roi des nations ! parce que la gloire vous appartient, et que nul n'est semblable à vous parmi tous les sages et dans tous les royaumes du monde.

8 Aussi on les convaincra qu'ils sont des fous et des insensés; car le bois qu'ils adorent est la preuve de la vanité de leur doctrine.

9 On apporte de Tharsis le meilleur argent et d'Ophir l'or le plus pur; la main de l'ouvrier et du statuaire le met en oeuvre, l'hyacinthe et la pourpre éclatent dans les vêtements de leurs statues : tout cela n'est que l'ouvrage d'un homme habile en son art

10 Mais le Seigneur est lui-même le Dieu véritable, le Dieu vivant, le Roi éternel. Son indignation fait trembler la terre, et les nations ne peuvent soutenir ses menaces.

11 Vous leur parlerez donc de la sorte : Que les dieux qui n'ont point fait le ciel et la terre périssent sous le ciel et soient exterminés de la terre!

12 C'est Dieu qui a créé la terre par sa puissance, qui a affermi le monde par sa sagesse, qui a étendu les cieux par sa souveraine intelligence.

13 Au seul bruit de sa voix il fait tomber du ciel un déluge d'eaux, il élève les nuées des extrémités de la terre; il fait résoudre en pluie les foudres et les éclairs, et il fait sortir les vents du secret de ses trésors.

14 La science de tous ces hommes les rend insensés : la statue est la confusion du sculpteur, parce que ce qu'il a fait est une chose fausse et un corps sans âme.

15 Leur ouvrage n'est que vanité, ce n'est qu'une illusion dont on doit rire; ils périront tous lorsque Dieu les visitera dans sa colère.

16 Celui que Jacob a pris pour son partage ne ressemble pas à ces idoles : c'est lui-même qui a créé toutes choses, Israël est son peuple et son héritage; et son nom est le Dieu des armées.

17 Ville qui serez bientôt assiégée, rassemblez des champs tous vos biens avec vos idoles qui sont votre honte

18 Car voici ce que dit le Seigneur : Je jetterai bien loin cette fois les habitants de cette terre, et je les affligerai d'une telle sorte que pas un n'échappera.

19 Hélas! malheureuse que je suis ! dira alors Sion, je me sens toute Frisée, ma plaie est incurable. Mais je me suis dit à moi-même : C'est moi qui suis l'unique cause de mon mal, il est juste que je le souffre.

20 Mes tentes ont été renversées, tous les cordages qui les tenoient ont été rompus; mes enfants sont sortis de mon enceinte. et ils ne sont plus. Il n'y a plus personne pour dresser mes tentes ni pour élever mes pavillons.

21 Car tous les pasteurs ont agi d'une manière insensée, ils n'ont point cherché le Seigneur ; c'est pourquoi ils ont été sans intelligence, et tout leur troupeau a été dispersé.

22 Un grand bruit s'entend de loin, un tumulte effroyable vient de la terre de l'aquilon, pour réduire les villes de Juda en un désert, et les rendre la demeure des dragons.

23 Seigneur, je sais que la voie de l'homme ne dépend point de l'homme, et que l'homme ne marche point, et ne conduit point ses pas par lui-même.

24 Châtiez-moi, Seigneur, mais que ce soit dans votre justices et non pas dans votre fureur, de peur que vous ne me réduisiez au néant.

25 Répandez votre indignation sur les nations qui ne vous connoissent point, et sur les provinces qui n'ont point invoqué votre nom, parce qu'elles se sont acharnées sur Jacob, qu'elles l'ont dévoré entièrement, qu'elles l'ont consumé, et qu'elles ont détruit tout ce qu'il avoit de beau.