Judith 10

1 Or il arriva que Judith, ayant cessé de crier vers le Seigneur, se leva du lieu où elle était prosternée contre terre devant le Seigneur.

2 Et elle appela sa servante, et descendant dans sa maison, elle ôta son cilice, quitta ses vêtements de veuve,

3 se lava le corps, répandit sur elle un parfum précieux, sépara en deux les cheveux de sa tête, et mit un turban sur sa tête, se revêtit des vêtements de sa joie, mit des sandales à ses pieds, prit des bracelets, des lis d'or, des pendants d'oreilles, des anneaux, et se para de tous ses ornements.

4 Le Seigneur même lui ajouta un nouvel éclat, parce que tout cet ajustement avait pour principe non la passion, mais la vertu. C'est pourquoi le Seigneur lui augmenta sa beauté, afin qu'elle apparût aux yeux de tous avec un éclat incomparable.

5 Elle confia ensuite à sa servante une outre de vin, un vase d'huile, de la farine, des figues séches, du pain et du fromage, et elle partit.

6 Et lorsqu'elles furent arrivées à la porte de la ville, elles trouvèrent Ozias et les anciens de la ville qui l'attendaient.

7 Quand ils la virent, ils furent dans le dernier étonnement, et admirèrent sa beauté.

8 Ils ne lui firent néanmoins aucune demande, mais ils la laissèrent passer, en disant : Que le Dieu de nos pères vous donne Sa grâce, et qu'Il affermisse par Sa force toutes les résolutions de votre coeur, afin que Jérusalem se glorifie en vous, et que votre nom soit au nombre des saints et des justes.

9 Et ceux qui étaient présents répondirent tous d'une seule voix : Ainsi soit-il, ainsi soit-il.

10 Cependant Judith, priant le Seigneur, franchit les portes, elle et sa servante.

11 Or comme elle descendait de la montagne vers le point du jour, les gardes avancées des Assyriens la rencontrèrent et l'arrêtèrent, en lui disant : D'où venez-vous, et où allez-vous?

12 Elle répondit : Je suis fille des Hébreux; je me suis enfuie d'auprès d'eux, parce que j'ai reconnu qu'ils vous seront livrés comme une proie, parce qu'ils vous ont méprisés, et qu'ils n'ont pas voulu se rendre à vous spontanément afin de trouver miséricorde devant vous.

13 C'est pourquoi j'ai réfléchi en moi-même, disant : J'irai trouver le prince Holoferne, pour lui découvrir leurs secrets, et pour lui indiquer un moyen de les prendre sans perdre un seul homme de son armée.

14 Et lorsque ces hommes eurent entendu ses paroles, ils contemplèrent son visage, et la stupeur était dans leurs yeux, tant ils admiraient sa beauté.

15 Et ils lui dirent : Vous avez sauvé votre vie en prenant cette résolution de descendre auprès de notre maître.

16 Et sachez que, lorsque vous paraîtrez devant lui, il vous traitera bien, et que vous serez très agréable à son coeur. Ils la conduisirent donc à la tente d'Holoferne, et la lui annoncèrent.

17 Et lorsqu'elle fut entrée devant Holoferne, il fut aussitôt séduit par ses regards.

18 Et ses officiers lui dirent : Qui pourrait mépriser le peuple des Hébreux, qui ont des femmes si belles, qu'elles méritent bien que nous combattions contre eux pour elles?

19 Or Judith, voyant Holoferne assis sous son pavillon, qui était de pourpre et d'or, et d'émeraudes et de pierres précieuses,

20 jeta les yeux sur son visage, et l'adora en se prosternant jusqu'à terre. Et les serviteurs d'Holoferne la relevèrent par ordre de leur maître.