Judith 9

1 Après qu'ils furent partis, Judith entra dans son oratoire, et se revêtant d'un cilice, elle se mit de la cendre sur la tête, et se prosternant devant le Seigneur, elle criait vers Lui, en disant:

2 Seigneur, Dieu de mon père Siméon, qui lui avez donné un glaive pour se défendre des étrangers, qui transportés d'une passion impure avaient violé une vierge, et l'avaient couverte de confusion en lui faisant outrage;

3 Vous qui avez livré leurs femmes en proie, et leurs filles en captivité, et toutes leurs dépouilles en partage à Vos serviteurs qui ont brûlé de zèle pour Vous : assistez, je Vous prie, Seigneur mon Dieu, cette veuve.

4 Car c'est Vous qui avez fait ces anciennes merveilles, et qui avez résolu celles qui sont venues après; et ce que Vous avez voulu s'est fait.

5 Car toutes Vos voies sont préparées, et Vous avez établi Vos jugements dans l'ordre de Votre providence.

6 Regardez maintenant le camp des Assyriens, comme alors Vous avez daigné regarder le camp des Egyptiens, lorsque leurs troupes armées poursuivaient Vos serviteurs, se fiant en leurs chars, en leur cavalerie et dans la multitude de leurs soldats.

7 Mais Vous avez regardé leur camp, et ils furent enveloppés de ténèbres.

8 L'abîme saisit leurs pieds, et les eaux les submergèrent.

9 Seigneur, qu'il en soit de même de ceux-ci, qui se confient dans leur multitude et dans leurs chars, dans leurs dards, dans leurs boucliers, dans leurs flèches et dans leurs lances,

10 et qui ne savent pas que Vous êtes notre Dieu, Vous qui dès le commencement écrasez les guerres; et Votre nom est le Seigneur.

11 Elevez Votre bras comme autrefois, et brisez leur force par Votre force; que Votre colère renverse la puissance de ceux qui se promettent de violer Votre sanctuaire, de profaner le tabernacle de Votre nom, et de renverser avec leur épée la corne de Votre autel.

12 Faites, Seigneur, que son orgueil soit abattu par son propre glaive.

13 Qu'il soit pris par ses yeux comme par un piège en me regardant; et frappez-le par la suavité de mes lèvres.

14 Donnez-moi la constance dans le coeur pour le mépriser, et la force pour le perdre.

15 Ce sera un monument pour Votre nom, que la main d'une femme l'ait renversé.

16 Car Votre puissance, Seigneur, n'est point dans la multitude, ni Votre volonté dans la force des chevaux, et dès le commencement les superbes ne Vous ont point plu; mais Vous avez toujours agréé la prière des humbles et des doux.

17 Dieu des cieux, Créateur des eaux, Seigneur de toute créature, exaucez-moi, moi qui Vous invoque dans ma misère, et qui présume de Votre miséricorde.

18 Souvenez-Vous, Seigneur, de Votre alliance; mettez les paroles dans ma bouche, et fortifiez la résolution de mon coeur, afin que Votre maison demeure toujours dans la sainteté,

19 et que toutes les nations connaissent que Vous êtes Dieu, et qu'il n'y en a point d'autre que Vous.