Atos 7

1 ALORS le grand prêtre lui demanda si ce que l’on disait de lui était véritable.

2 Il répondit: Mes frères et mes pères, écoutez-moi: Le Dieu de gloire apparut à notre père Abraham, lorsqu’il était en Mésopotamie, avant qu’il demeurât à Charan,

3 et lui dit: Sortez de votre pays et de votre parenté, et venez dans la terre que je vous montrerai.

4 Alors il sortit du pays des Chaldéens, et vint demeurer à Charan. Et après que son père fut mort, Dieu le fit passer dans cette terre que vous habitez aujourd’hui;

5 où il ne lui donna aucun héritage, non pas même où asseoir le pied; mais il lui promit de lui en donner la possession, et à sa postérité après lui, lorsqu’il n’avait point encore de fils.

6 Et Dieu lui prédit que pendant quatre cents ans sa postérité demeurerait dans une terre étrangère, et qu’elle serait tenue en servitude et fort maltraitée.

7 Mais j’exercerai, dit le Seigneur, ma justice contre la nation qui l’aura tenue en servitude: et elle sortira enfin de ce pays-là, et viendra me servir dans ce lieu-ci.

8 Il fit ensuite avec lui l’alliance de la circoncision; et ainsi Abraham ayant engendré Isaac, le circoncit le huitième jour. Isaac engendra Jacob, et Jacob les douze patriarches.

9 Les patriarches, émus d’envie, vendirent Joseph pour être mené en Egypte: mais Dieu était avec lui;

10 et il le délivra de toutes ses afflictions; et l’ayant rempli de sagesse, il le rendit agréable à Pharaon, roi d’Egypte, qui lui donna la conduite de son royaume et de toute sa maison.

11 Cependant toute l’Egypte et la terre de Chanaan furent affligées d’une grande famine; et nos pères ne pouvaient trouver de quoi vivre.

12 Mais Jacob ayant entendu dire qu’il y avait du blé en Egypte, il y envoya nos pères pour la première fois.

13 Et la seconde fois qu’ils y vinrent, Joseph fut reconnu de ses frères; et Pharaon sut de quelle famille il était.

14 Alors Joseph envoya quérir Jacob, son père, et toute sa famille, qui consistait en soixante et quinze personnes.

15 Jacob descendit donc en Egypte, où il mourut, et nos pères après lui;

16 et ils furent transportés en Sichem, et on les mit dans le sépulcre qu’Abraham avait acheté à prix d’argent des enfants d’Hémor, fils de Sichem.

17 Mais comme le temps de la promesse que Dieu avait faite à Abraham, s’approchait, le peuple s’accrut, et se multiplia beaucoup en Egypte,

18 jusqu’au règne d’un autre roi, qui n’avait point connu Joseph.

19 Ce prince, usant d’une malice artificieuse contre notre nation, accabla nos pères de maux, jusqu’à les contraindre d’exposer leurs enfants, pour en exterminer la race.

20 Ce fut en ce temps-là que naquit Moïse, qui était agréable à Dieu. Il fut nourri trois mois dans la maison de son père.

21 Et ayant été exposé ensuite, la fille de Pharaon l’emporta, et le nourrit comme son fils.

22 Depuis, Moïse fut instruit dans toute la sagesse des Egyptiens, et devint puissant en paroles et en oeuvres.

23 Mais quand il eut atteint l’âge de quarante ans, il lui vint dans l’esprit d’aller visiter ses frères, les enfants d’Israël.

24 Et voyant qu’on faisait injure à l’un d’eux, il le défendit, et le vengea en tuant l’Egyptien qui l’outrageait.

25 Or il croyait que ses frères comprendraient bien que ce serait par sa main que Dieu les délivrerait; mais ils ne le comprirent pas.

26 Le lendemain, s’étant rencontré lorsque quelques-uns d’eux se querellaient, et tâchant de les accorder, il leur dit: Mes amis, vous êtes frères; comment vous faites-vous injure l’un à l’autre?

27 Mais celui qui faisait injure à l’autre, le rebuta, en lui disant: Qui vous a établi prince et juge sur nous?

28 N e voudriez-vous point me tuer, comme vous tuâtes hier cet Egyptien?

29 Cette parole fut cause que Moïse s’enfuit; et il demeura comme étranger au pays de Madian, où il eut deux fils.

30 Quarante ans après, un Ange lui apparut au désert de la montagne de Sina dans la flamme d’un buisson qui brûlait.

31 Ce que Moïse ayant aperçu, il fut étonné de ce qu’il voyait: et s’approchant pour considérer ce que c’était, il entendit la voix du Seigneur, qui lui dit:

32 Je suis le Dieu de vos pères, le Dieu d’Abraham le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob. Et Moïse, tout tremblant, n’osait considérer ce que c’était.

33 Alors le Seigneur lui dit: Ôtez vos souliers de vos pieds: car le lieu où vous êtes est une terre sainte.

34 J’ai vu et considéré l’affliction de mon peuple, qui est en Egypte; j’ai entendu leurs gémissements, et je suis descendu pour les délivrer. Venez donc maintenant, afin que je vous envoie en Egypte.

35 Ce Moïse qu’ils avaient rejeté en disant, Qui vous a établi prince et juge? fut celui-là même que Dieu envoya pour prince et pour libérateur, sous la conduite de l’Ange qui lui était apparu dans le buisson.

37 C’est ce Moïse qui a dit aux enfants d’Israël: Dieu vous suscitera d’entre vos frères un prophète comme moi; écoutez-le.

38 C’est lui qui, pendant que le peuple était assemblé dans le désert, s’entretenait avec l’Ange qui lui parlait sur la montagne de Sina. C’est lui qui était avec nos pères, et qui a reçu les paroles de vie pour nous les donner.

39 Nos pères ne voulurent point lui obéir; mais ils le rebutèrent, retournant de coeur en Egypte,

40 et disant à Aaron: Faites-nous des dieux qui marchent devant nous: car nous ne savons ce qu’est devenu ce Moïse qui nous a tirés du pays d’Egypte.

41 Ils firent ensuite un veau, et sacrifièrent à l’idole, mettant leur joie dans cet ouvrage de leurs mains.

42 Alors Dieu se détourna d’eux, et les abandonna, de telle sorte qu’ils adorèrent l’armée du ciel, comme il est écrit au livre des Prophètes: Maison d’Israël, m’avez-vous offert des sacrifices et des hosties {Gr. des victimes et des sacrifices.} dans le désert durant quarante ans?

43 Au contraire, vous avez porté le tabernacle de Moloch, et l’astre de votre dieu Rempham, qui s ont des figures que vous avez faites pour les adorer. C’est pourquoi je vous transporterai au delà de Babylone.

45 Et nos pères l’ayant reçu, ils l’emportèrent, sous la conduite de Josué, au pays qui avait été possédé par les nations que Dieu chassa devant eux; et il y fut jusqu’au temps de David,

46 qui trouva grâce devant Dieu, et qui lui demanda qu’il pût bâtir une demeure au Dieu de Jacob.

47 Ce fut néanmoins Salomon qui lui bâtit un temple.

48 Mais le Très-Haut n’habite point dans des temples faits par la main des hommes; selon cette parole du prophète:

49 Le ciel est mon trône, et la terre est mon marchepied. Quelle maison me bâtiriez-vous? dit le Seigneur; et quel pourrait être le lieu de mon repos?

50 N’est-ce pas ma main qui a fait toutes ces choses?

51 Têtes dures, hommes incirconcis de coeur et d’oreilles, vous résistez toujours au Saint-Esprit, et vous êtes tels que vos pères ont été.

52 Qui est celui d’entre les prophètes que vos pères n’aient point persécuté? Ils ont tué ceux qui leur prédisaient l’avènement du Juste, que vous venez de trahir, et dont vous avez été les meurtriers;

54 A ces paroles ils entrèrent dans une rage qui leur déchirait le coeur, et ils grinçaient les dents contre lui.

55 Mais Etienne étant rempli du Saint-Esprit, et levant les yeux au ciel, vit la gloire de Dieu, et Jésus qui était debout à la droite de Dieu; et il dit: Je vois les cieux ouverts, et le Fils de l’homme, qui est debout à la droite de Dieu.

56 Alors jetant de grands cris, et se bouchant les oreilles, ils se jetèrent sur lui tous ensemble;

57 et l’ayant entraîné hors de la ville, ils le lapidèrent; et les témoins mirent leurs vêtements aux pieds d’un jeune homme, nommé Saul.

58 Ainsi ils lapidaient Etienne; et il invoquait Jésus, et disait: Seigneur Jésus, recevez mon esprit.

59 S’étant mis ensuite à genoux, il s’écria à haute voix: Seigneur, ne leur imputez point ce péché. Après cette parole il s’endormit au Seigneur. Or Saul avait consenti comme les autres à la mort d’Etienne.