Atos 24

1 CINQ jours après, Ananie, grand prêtre, descendit à Césarée, avec quelques sénateurs, et un certain orateur, nommé Tertulle; et ils se rendirent accusateurs de Paul devant le gouverneur.

2 Paul ayant été appelé, Tertulle commença de l’accuser en ces termes: Comme c’est par vous très-excellent Félix, que nous jouissons d’une profonde paix, et plusieurs ordres très-salutaires à ce peuple ayant été établis par votre sage prévoyance,

3 nous le reconnaissons en toutes rencontres et en tous lieux, et nous vous en rendons toutes sortes d’actions de grâces.

4 Mais pour ne vous point arrêter plus longtemps, je vous prie d’écouter avec votre équité ordinaire ce que nous avons à vous dire en peu de paroles.

5 Nous avons trouvé cet homme qui est une peste publique, qui met dans tout l’univers la division et le trouble parmi tous les Juifs, et qui est le chef de la secte séditieuse des Nazaréens:

6 qui a même tenté de profaner le temple de sorte que nous nous étions saisis de lui, et voulions le juger selon notre loi:

7 mais le tribun Lysias étant survenu, nous l’a arraché d’entre les mains avec grande violence,

8 ordonnant que ses accusateurs viendraient comparaître devant vous; et vous pourrez vous-même en l’interrogeant reconnaître la vérité de toutes les choses dont nous l’accusons.

9 Les Juifs ajoutèrent, que tout cela était véritable.

10 Mais le gouverneur ayant fait signe à Paul de parler, il le fit de cette sorte: J’entreprendrai avec d’autant plus de confiance de me justifier devant vous, que je sais qu’il y a plusieurs années que vous gouvernez cette province.

11 Car il vous est aisé de savoir qu’il n’y a pas plus de douze jours que je suis venu à Jérusalem pour adorer Dieu;

12 et ils ne m’ont point trouvé disputant avec personne, ni amassant le peuple, soit dans le temple, soit dans les synagogues,

13 soit dans la ville; et ils ne sauraient prouver aucun des chefs dont ils m’accusent maintenant.

14 Il est vrai, et je le reconnais devant vous, que selon cette secte, qu’ils appellent hérésie, je sers le Dieu de nos pères, croyant toutes les choses qui sont écrites dans la loi et dans les Prophètes;

16 C’est pourquoi je travaille incessamment à conserver ma conscience exempte de reproche devant Dieu et devant les hommes

17 Mais étant venu, après plusieurs années, pour faire des aumônes à ma nation et rendre à Dieu mes offrandes et mes voeux;

18 lorsque j’étais encore dans ces exercices de religion, ils m’ont trouvé purifié dans le temple sans amas de peuple et sans tumulte:

19 et ce sont certains Juifs d’Asie, qui devaient comparaître devant vous, et se rendre accusateurs, s’ils avaient quelque chose à dire contre moi.

20 Mais que ceux-ci mêmes déclarent s’ils m’ont trouvé coupable de quoi que ce soit. lorsque j’ai comparu dans leur assemblée;

21 si ce n’est qu’on veuille me faire un crime de cette parole que j’ai dite hautement en leur présence: C’est à cause de la résurrection des morts, que vous voulez me condamner aujourd’hui.

22 Félix ayant entendu tous ces discours, les remit à une autre fois en disant: Lorsque je me serai plus exactement informé de cette secte, et que le tribun Lysias sera venu de Jérusalem, je connaîtrai de votre affaire.

23 Il commanda ensuite à un centenier de garder Paul, mais en le tenant moins resserré. et sans empêcher aucun des siens de le servir.

24 Quelques jours après, Félix étant revenu à Césarée, avec Drusille, sa femme, qui était Juive, fit venir Paul, et il écouta ce qu’il lui dit de la foi en Jésus-Christ.

25 Mais comme Paul lui parlait de la justice, de la chasteté, et du jugement à venir, Félix en fut. effrayé, et lui dit: C’est assez pour cette heure, retirez-vous; quand j’aurai le temps, je vous manderai.

26 Et parce qu’il espérait que Paul lui donnerait de l’argent, il l’envoyait quérir souvent, et s’entretenait avec lui.

27 Deux ans s’étant passés, Félix eut pour successeur Porcins Festus; et voulant obliger les Juifs il laissa Paul en prison.