Romanos 13

1 QUE toute personne soit soumise aux puissances supérieures: car il n’y a point de puissance qui ne vienne de Dieu, et c’est lui qui a établi toutes celles qui sont sur la terre.

2 Celui donc qui résiste aux puissances, résiste à l’ordre de Dieu; et ceux qui y résistent, attirent la condamnation sur eux-mêmes.

3 Car les princes ne sont point à craindre, lorsqu’on ne fait que de bonnes actions, mais lorsqu’on en fait de mauvaises. Voulez-vous ne point craindre les puissances? faites bien, et elles vous en loueront.

4 Car le prince est le ministre de Dieu pour vous favoriser dans le bien. Si vous faites mal, vous avez raison de craindre, parce que ce n’est pas en vain qu’il porte l’épée. Car il est le ministre de Dieu pour exécuter sa vengeance, en punissant celui qui fait de mauvaises actions.

5 Il est donc nécessaire de vous y soumettre, non-seulement par /a crainte du châtiment, mais aussi par un devoir de conscience.

6 C’est pour cette même raison que vous payez le tribut aux princes: parce qu’ils sont les ministres de Dieu, toujours appliqués aux fonctions de leur ministère.

7 Rendez donc à chacun ce qui lui est dû: le tribut, à qui vous devez le tribut; les impôts, à qui vous devez les impôts; la crainte. à qui vous devez de la crainte, l’ honneur, à qui vous devez de l’honneur.

8 Acquittez-vous envers tous de tout ce que vous leur devez, ne demeurant redevables que de l’amour qu’on se doit les uns aux autres. Car celui qui aime le prochain, accomplit la loi:

9 parce que ces commandements de Dieu, Vous ne commettrez point d’adultère; Vous ne tuerez point; Vous ne déroberez point; Vous ne porterez point de faux témoignage; Vous ne désirerez rien des biens de votre prochain; et s’il y en a quelque autre semblable; tous ces commandements, dis-je, sont compris en abrégé dans cette parole: Vous aimerez le prochain comme vous-même.

10 L’amour qu’on a pour le prochain, ne souffre point qu’on lui fasse du mal: ainsi l’amour est l’accomplissement de la loi.

11 Acquittons-nous donc de cet amour, et d’autant plus que nous savons que le temps presse, et que l’heure est déjà venue de nous réveiller de notre assoupissement; puisque nous sommes plus proches de notre salut que lorsque nous avons reçu la foi.

12 La nuit est déjà fort avancée, et le jour s’approche: quittons donc les oeuvres de ténèbres, et revêtons-nous des armes de lumière.

13 Marchons avec bienséance et avec honnêteté, comme on marche durant le jour. Ne vous laissez point aller aux débauches, ni aux ivrogneries; aux impudicités, ni aux dissolutions; aux querelles, ni aux envies;

14 mais revêtez-vous de notre Seigneur Jésus-Christ; et ne cherchez pas à contenter votre sensualité, en satisfaisant à ses désirs.