Romanos 4

1 QUEL avantage dirons nous donc qu’Abraham, notre père, a eu selon la chair?

2 Certes, si Abraham a été justifié par ses oeuvres, il a de quoi se glorifier, mais non devant Dieu,

3 Et cependant que dit l’Écriture? Abraham crut à la parole de Dieu, et sa foi lui fut imputée à justice.

4 Or la récompense qui se donne à quelqu’un pour ses oeuvres, ne lui est pas imputée comme une grâce, mais comme une dette.

5 Et au contraire, lorsqu’un homme, sans faire des oeuvres, croit en celui qui justifie le pécheur, sa foi lui est imputée à justice, selon le décret de la grâce de Dieu.

6 C’est ainsi que David dit, qu’un homme est heureux à qui Dieu impute la justice sans les oeuvres.

7 Heureux ceux à qui les iniquités sont pardonnées, et dont les péchés sont couverts.

8 Heureux celui à qui Dieu n’a point imputé de péché.

9 Or ce bonheur n’est-il que pour les circoncis? N’est-il point aussi pour les incirconcis? Car nous venons de dire que la foi d’Abraham lui fut imputée à justice.

10 Quand donc lui a-t-elle été imputée? Est-ce après qu’il a été circoncis, ou lorsqu’il était incirconcis? Ce n’a point été après qu’il eut reçu la circoncision, mais avant qu’il l’eût reçue.

11 Et ainsi il reçut la marque de la circoncision, comme le sceau de la justice qu’il avait eue par la foi, lorsqu’il était encore incirconcis: pour être et le père de tous ceux qui croient n’étant point circoncis, afin que leur foi leur soit aussi imputée à justice:

12 et le père des circoncis, qui non-seulement ont reçu la circoncision, mais qui suivent aussi les traces de la foi qu’eut notre père Abraham, lorsqu’il était encore incirconcis.

13 Aussi n’est-ce point par la loi que la promesse a été faite à Abraham, ou à sa postérité, d’avoir tout le monde pour héritage, mais par la justice de la foi.

14 Car si ceux qui appartiennent à la loi sont les héritiers, la foi devient inutile, et la promesse de Dieu sans effet:

15 parce que la loi produit la colère et le châtiment; puisque lorsqu’il n’y a point de loi, il n’y a point de violement de la loi.

16 Ainsi c’est par la foi que nous sommes héritiers, afin que nous le soyons par grâce, et que la promesse faite à Abraham demeure ferme pour tous les enfants d’Abraham, non seulement pour ceux qui ont reçu la loi, mais encore pour ceux qui suivent la foi d’Abraham, qui est le père de nous tous,

17 (selon qu’il est écrit: Je vous ai établi le père de plusieurs nations;) et qui l’est devant Dieu, auquel il a cru comme à celui qui ranime les morts, et qui appelle ce qui n’est point comme ce qui est.

18 Aussi ayant espéré contre toute espérance, il a cru qu’il deviendrait le père de plusieurs nations, selon qu’il lui avait été dit: Votre postérité sera sans nombre.

19 Il ne s’affaiblit point dans sa foi, et il ne considéra point qu’étant âgé de cent ans son corps était déjà comme mort, et que la vertu de concevoir était éteinte dans celui de Sara.

20 Il n’hésita point, et il n’eut pas la moindre défiance de la promesse de Dieu; mais il se fortifia par la foi, rendant gloire à Dieu,

21 pleinement persuadé qu’il est tout-puissant pour faire tout ce qu’il a promis.

22 C’est pour cette raison que sa foi lui a été imputée à justice.

23 Or ce n’est pas pour lui seul qu’il est écrit, que sa foi lui a été imputée à justice;

24 mais aussi pour nous, à qui elle sera imputée de même, si nous croyons en celui qui a ressuscité d’entre les morts Jésus-Christ notre Seigneur,

25 qui a été livré à la mort pour nos péchés, et qui est ressuscité pour notre justification.