Romanos 8

1 IL n’y a donc point maintenant de condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ, et qui ne marchent point selon la chair;

2 parce que la loi de l’esprit de vie, qui est en Jésus-Christ, m’a délivré de la loi de péché et de mort.

3 Car ce qu’il était impossible que la loi fit, la chair la rendant faible et impuissante, Dieu l’a j’ait, ayant envoyé son propre Fils revêtu d’une chair semblable à la chair de péché; et à cause du péché il a condamné le péché dans la chair:

4 afin que la justice de la loi soit accomplie en nous, qui ne marchons pas selon la chair, mais selon l’esprit.

5 Car ceux qui sont charnels, aiment et goûtent les choses de la chair; et ceux qui sont spirituels, aiment et goûtent les choses de l’esprit.

6 Or cet amour des choses de la chair est une mort, au lieu que l’amour des choses de l’esprit est la vie et la paix.

7 Car cet amour des choses de la chair est ennemi de Dieu, parce qu’il n’est point soumis à la loi de Dieu, et ne le peut être.

8 Ceux donc qui vivent selon la chair, ne peuvent plaire à Dieu.

9 Mais pour vous, vous no vivez pas selon la chair, mais selon l’esprit; si toutefois l’Esprit de Dieu habite en vous: car si quelqu’un n’a point l’Esprit de Jésus-Christ, il n’est point à lui.

10 Mais si Jésus-Christ est en vous, quoique le corps soit mort en vous à cause du péché, l’esprit est vivant à cause de la justice.

11 Si donc l’Esprit de celui qui a ressuscité. Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Jésus-Christ d’entre les morts, donnera aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous.

12 Ainsi, mes frères, nous ne sommes point redevables à la chair, pour vivre selon la chair.

13 Si vous vivez selon la chair, vous mourrez; mais si vous faites mourir par l’esprit les oeuvres de la chair, vous vivrez.

14 Car tous ceux qui sont poussés par l’Esprit de Dieu, sont enfants de Dieu.

15 Aussi vous n’avez point reçu l’esprit de servitude, pour vous conduire encore par la crainte; mais vous avez reçu l’Esprit de l’adoption des enfants par lequel nous crions: Mon Père, mon Père.

16 Et c’est cet Esprit qui rend lui-même témoignage à notre esprit, que nous sommes enfants de Dieu.

17 Si nous sommes enfants. nous sommes aussi héritier s: héritiers de Dieu, et cohéritiers de Jésus-Christ, pourvu toutefois que nous souffrions avec lui, afin que nous soyons glorifiés avec lui.

18 Car je suis persuadé que les souffrances de la présente n’ont point de proportion avec cette gloire qui sera un jour découverte en nous.

19 Aussi les créatures attendent avec grand désir la manifestation des enfants de Dieu:

20 parce qu’elles sont assujetties à la vanité, et elles ne le sont pas volontairement, mais à cause de celui qui les y a assujetties;

21 avec espérance d’être délivrées aussi elles-mêmes de cet asservissement à la corruption, pour participer à la glorieuse liberté des enfants de Dieu.

22 Car nous savons que jusqu’à maintenant toutes les créatures soupirent, et sont comme dans le travail de l’enfantement;

23 et non-seulement elles, mais nous encore qui possédons les prémices de l’Esprit, nous soupirons et nous gémissons en nous-mêmes, attendant l’effet de l’adoption divine, la rédemption et la délivrance de nos corps.

24 Car ce n’est encore qu’en espérance que nous sommes sauvés. Or quand on voit ce qu’on a espéré, ce n’est plus espérance, puisque nul n’espère ce qu’il voit déjà.

25 Mais si nous espérons ce que nous ne voyons pas encore, nous l’attendons avec patience.

26 De plus, l’Esprit de Dieu nous aide dans notre faiblesse. Car nous ne savons ce que nous devons demander à Dieu dans nos prières, pour le prier comme il faut; mais le Saint-Esprit même prie pour nous, par des gémissements ineffables.

27 Et celui qui pénètre le fond des coeurs, entend bien quel est le désir de l’esprit, parce qu’il ne demande pour les saints que ce qui est conforme à la volonté de Dieu.

28 Or nous savons que tout contribue au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qu’il a appelés selon son décret pour être saints.

29 Car ceux qu’il a connus dans sa prescience, il les a aussi prédestinés pour être conformes à l’image de son Fils, afin qu’il fût l’aîné entre plusieurs frères.

30 Et ceux qu’il a prédestinés, il les a aussi appelés; et ceux qu’il a appelés, il les a aussi justifiés; et ceux qu’il a justifiés, il les a aussi glorifiés.

31 Après cela que devons-nous dire? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous?

32 Lui qui n’a pas épargné son propre Fils, mais qui l’a livré de la mort pour nous tous, que ne nous donnera-t-il point, après nous l’avoir donné?

33 Qui accusera les élus de Dieu? Sera-ce Dieu, lui qui les justifie?

34 Qui osera les condamner? Sera-ce Jésus-Christ, lui qui est mort pour nous, qui de plus est ressuscité; qui est à la droite de Dieu, et qui intercède pour nous?

35 Qui donc nous séparera de l’amour de Jésus-Christ? Sera-ce l’affliction, ou les déplaisirs, ou la persécution ou la faim, ou la nudité, ou les périls, ou le fer et la violence?

36 selon qu’il est écrit: On nous égorge tous les jours pour l’amour de vous, Seigneur; on nous regarde comme des brebis destinées à la boucherie.

37 Mais parmi tous ces maux, nous demeurons victorieux par celui qui nous a aimés.

38 Car je suis assuré que ni la mort, ni la vie, ni les anges, ni les principautés, ni les puissances, ni les choses présentes, ni les futures, ni la puissance des hommes,

39 ni tout ce qu’il y a de plus haut, ou de plus profond, ni toute autre créature, ne pourra jamais nous séparer de l’amour de Dieu en Jésus-Christ notre Seigneur